Will Ferrell est Armando Alvarez!

19/12/11 à 10:02 - Mise à jour à 10:02

Où Rodriguez et Tarantino ont l'air d'en prendre pour leurs grades, HBO s'offre Di Caprio, Top Boy = The Wire à l'anglaise, et nous saluons la disparition de Joe Simon.

Will Ferrell est Armando Alvarez!

© DR

On misera éventuellement quelques pesos sur La Casa de mi Padre, film avec Will Ferrell où le souvent très consternant comique américain semble prendre un malin plaisir à se foutre de la tronche des films de Roberto Rodriguez et Quentin Tarantino. Il y interprète Armando Alvarez, un rancher vengeur visiblement plutôt chaud de la couenne et habile au maniement des grosses pétoires. On aura compris que toute ressemblance avec Antonio Banderas du temps du Mariachi et de ses nombreuses suites est loin d'être fortuite. Détail piquant: on note également la présence au générique de Gael Garcià Bernal (Amores Perros, Babel...), dont c'est la première incursion dans le cinéma ouvertement commercial et l'humour régressif. Muy bien?

http://trailers.apple.com/trailers/independent/casademipadre/

---

La chaîne HBO continue de faire valser le chéquier: voilà en effet qu'elle vient de rafler les droits de diffusion de Beat The Reaper, une série produite par la boîte de Leonardo Di Caprio et racontant la vie d'un médecin urgentiste au passé criminel, gros secret mis à mal dès que l'homme est reconnu par un patient. Un petit air de Dexter, un petit air de Sopranos, un petit air d'Urgences, aussi, sans doute... Bref, du cousu main.

http://www.deadline.com/2011/12/hbo-beat-the-reaper-drama-series-leonardo-dicaprio-new-regency/

---

Fans de The Wire, ne ratez pas Top Boy, sorte d'équivalent britannique centré autour de jeunes dealers de la banlieue de Londres. Scénario aux petits oignons, réalisation poétique, musique d'un Brian Eno en grande forme. Tout pour plaire.

http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/t/74215/date/2011-12-17/article/top-boy-la-petite-cousine-british-de-the-wire/

---

Il y a quelques jours, disparaissait Joe Simon, à l'âge canonique de 98 ans. Le proverbe a beau être tartignolle, ce vieillard-là qui disparaît, c'est bien équivalent à l'incendie d'une bibliothèque, puisque le co-créateur de Captain America (entre autres) portait en lui la mémoire de pas moins de 70 années au service de la bande dessinée américaine!!! Hommage!

http://herocomplex.latimes.com/2011/12/16/captain-america-joe-simon/

Serge Coosemans

Nos partenaires