Voilà le trailer de Only God Forgives avec Ryan Gosling, ce Jason Statham pour hipsters

05/04/13 à 09:40 - Mise à jour à 09:40

Où Ryan Gosling est le Jason Statham des hipsters, The Purge purge le high-concept, voilà pourquoi les reboots se plantent, Courtney Love vante les mérites de la cigarette électronique, et Alain Bizos s'expose à Paris et se confie à Gonzai.

Voilà le trailer de Only God Forgives avec Ryan Gosling, ce Jason Statham pour hipsters

© DR

Only God Forgives marque les retrouvailles de Ryan Gosling et Nicolas Winding Refn, après Drive, carton critique, culte et public. Annoncé depuis un bout de temps comme un film très violent, avec pour décor la pègre thaïlandaise, sa drogue, ses putes et ses combats de boxe clandestins, le trailer confirme une ambiance plutôt kitsch et sanglante de direct-to-DVD asiatique. Résultat des courses: cela fait gausser les trolls du Net, qui comparent déjà Ryan Gosling à un "Jason Statham pour hipsters" et la cinématographie de Refn à celle de Wong Kar Wai. Peut-on vraiment leur donner tort?

http://www.telerama.fr/cinema/only-god-forgives-bande-annonce-du-nouveau-film-de-nicolas-winding-refn-avec-ryan-gosling,95717.php

---

Pitch high-concept pour The Purge, film d'horreur qui imagine pour l'Amérique un futur proche idyllique, sans chômage, ni crime. Du moins 364 jours et demi par an, puisque durant 12 heures chaque année, TOUT est permis: vols, viols, bastons... histoire de "purger" les pulsions criminelles des citoyens. Qui restent libres de participer ou non à cette nuit de terreur. Bref, de quoi nous sortir un film uppercut digne de la meilleure dystopie mais à la vue du trailer, il semble toutefois que le high-concept se ratatine assez vite en remake plus ou moins avoué de Night of the Living Dead versus Assault on Precinct 13 versus Straw Dogs. Bref, au mieux, s'attendre à une série B bien burnée avec un Ethan Hawke généralement assez à l'aise dans le genre...

http://badassdigest.com/2013/04/03/the-purge-trailer-offers-bulimia-free-home-invasion-horror/

---

Bons acteurs trop cabotins dès qu'embarqués dans un projet mainstream (Colin Farrell), cinglés de première en roue libre (Nicolas Cage), film original tellement original qu'il n'y a rien à ajouter, produits d'une époque qui n'est plus du tout d'actualité, réalisateurs tacherons... Voici les principales raisons qui font que les reboots (et remakes) de films hollywoodiens se plantent assez souvent.

http://io9.com/8-reasons-movie-reboots-fail-465458531

---

Courtney Love chez Dior, c'est une chose, déjà risible en soi. Courtney Love (et Stephen Dorff) dans une campagne publicitaire pour cigarettes électroniques, c'est autre chose, encore plus lol.

http://www.vulture.com/2013/04/courtney-love-stephen-dorff-sell-e-cigarettes.html

---

Une expo en deux temps est actuellement organisée à Paris en l'honneur d'Alain Bizos, photographe casse-cou et baroudeur qui a fréquenté la Factory de Warhol, participé à la création de Libération en 1973, collaboré avec les graphistes punk Bazooka et rejoint les rangs d'Actuel, en plus de fréquenter Jacques Mesrine, dont il prit des clichés intimistes restés célèbres. Gonzai a rencontré ce fascinant (c'est peu dire) personnage. Pour l'expo, c'est ici: http://www.alainbizos.com/d_hier_a_aujourd_hui.148.html#D'hier%20%C3%A0%20aujourd'hui

http://gonzai.com/alain-bizos-la-classe-tous-risques/

Nos partenaires