Uwe Boll, le Jean-Pierre Mocky gore, à l'assaut de Wall Street

26/03/13 à 16:31 - Mise à jour à 16:31

Où Tom Wolfe reste exquis à 104 ans, Uwe Boll attaque Wall Street, Heterotic fait de la balléarique neurasthénique, Anton Newcombe remixe Tim Burgess, et les lolcatz jouent à Game of Thrones.

Uwe Boll, le Jean-Pierre Mocky gore, à l'assaut de Wall Street

© DR

A 82 ans, 104 si on lui demande, le grand Tom Wolfe, véritable inventeur du "gonzo journalisme" un peu avant Hunter Thompson, sort en français Bloody Miami, enquête romancée sur la ville américaine "où tout le monde se déteste". Malicieux et percutant, le bonhomme est toujours aussi exquis en interview, comme ici dernièrement chez Libération. Ultime preuve aussi qu'un "conservateur" dénonçant le "politiquement correct" n'est pas automatiquement un fantoche braillard à la Zemmour.

http://www.liberation.fr/livres/2013/03/22/a-miami-tout-le-monde-se-hait_890651

---

Uwe Boll, l'Empereur de la série Z, le Jean-Pierre Mocky gore, nous sort un véritable fantasme mélenchoniste avec son Assault on Wall Street, qui comme l'indique son titre emmène son héros (Dominic Purcell, de Prison Break) dessouder au shotgun du yuppie new-yorkais, histoire de lui faire passer le goût des subprimes et autres parachutes dorés. Au casting, quelques bonnes têtes, habituées des direct-to-DVD: Edward Furlong, Eric Roberts, Michael Paré et John Heard. Toujours con mais déjà culte!

http://www.slate.fr/culture/69849/trailer-est-il-assault-walt-street-mort-aux-traders

---

Heterotic, le duo formé par la jeune Lara Rix-Martin et le déjà briscard Mike Paradinas (Uziq, Kid Spatula...) a sorti ce lundi son premier album, sur Planet Mu. Il a pour titre Love & Devotion et embarque sur quatre titres nul autre que Nick Talbot, alias Gravenhurst, petit génie de la composition folk/post rock que l'on n'attendait pas vraiment voir un jour collaborer à un projet synth-pop à fort relents balléariques. C'est simplet et fait pour danser mais toujours un peu neurasthénique. Et aux antipodes de David Guetta, on se rassure.

---

Curiosité: Anton Newcombe, leader charismatique du Brian Jonestown Massacre, alias le meilleur groupe du monde, a remixé pour le plaisir, tout seul dans son coin, deux morceaux de Tim Burgess, (ex?) chanteur du groupe britannique The Charlatans. Résultat enfumé et très psychédélique, comme de bien entendu.

---

Lolcatz versus Fantasy, le combo gagnant au temps des interouèbes. Voici donc ce que ça donnerait si les acteurs de la série Game of Thrones étaient des chats. Ronron is coming.

http://golem13.fr/game-of-cats/

Nos partenaires