Myriam Leroy
Myriam Leroy
Journaliste
Opinion

24/02/12 à 13:52 - Mise à jour à 13:52

Tranches de LOL

"Personne ne bouge!" sur Arte utilise le détournement de classiques du cinéma pour lier ses sujets. Le paysage contemporain est riche en pastiches du genre. Coup d'oeil.

La chronique de Myriam Leroy

C'est l'émission dont toute la planète intello-culturelle parle, comme le Petit journal à une époque pas si lointaine, comme Bref, récemment, même si elle se propage de manière moins virale. Personne ne bouge!, la nouvelle revue culturelle dominicale d'Arte ajoute au côté décalé du traitement de ses sujets la variété de ceux-ci (Akhenaton qui parle de la campagne présidentielle, la garde-robe idéale pour rompre à la Saint-Valentin, une immersion dans la ville la plus moche du monde -en l'occurrence Charleroi, dixit un magazine néerlandais-, la rencontre d'une nouvelle tête de la BD belge, un décryptage du fantasme Marilyn...).

Pour assurer d'harmonieux enchaînements dans ce contenu plutôt composite, Personne ne bouge! a eu l'idée de l'emballer dans des extraits de films détournés qui racontent une histoire en lien (même ténu) avec les capsules proposées. Le procédé, parfois drôle (on pense à La classe américaine, le "flim" qui "n'est pas un flim sur le cyclimse" (sic) de Michel Hazanavicius et Dominique Mézerette), est également souvent poussif. Mais témoigne bien d'une tendance actuelle à détourner tout, partout, tout le temps, avant de propager ses oeuvres via les réseaux sociaux, Facebook en tête.

Mozinor, champion du contrepied artisanal d'images mythiques, a ainsi mis en ligne récemment un hilarant "redoublage" d'un reportage de TF1 sur le naufrage Costa Concordia, dans lequel le couillu capitaine du navire explique à un garde-côte avoir tenté de sauver Nemo depuis son canot de sauvetage.


Costa Connardiapar mozinor

Bad buzz

Aussi, ces derniers jours, on a vu fleurir sur la Toile des dizaines de détournements de la nouvelle affiche de campagne de Nicolas Sarkozy, La France forte. Qui est devenue, au gré des inspirations, et toujours sur fond de mer... Egée -comme l'a remarqué un internaute particulièrement pointilleux-: La France morte, la France frotte (où l'éponge a remplacé le Président), la France farte (avec Brice de Nice en guest)... On a également aperçu se balader sur ce "mème" devenu international le fameux homme nu du catalogue La Redoute, et... les présentateurs du 15 minutes de La Deux (!).

Désormais, chacun peut se customiser son affiche de présidentielle grâce à un générateur habilement mis au point du côté des jeunes socialistes -l'occasion de récupérer et de retourner en leur faveur un "bad buzz". On peut y associer Jean Sarkozy à une plateforme pétrolière, Liliane Bettencourt à un navire de croisière italien échoué... De nombreuses et hilarantes combinaisons sont possibles. De son côté, Pure FM avait, après le dévoilement de son nouveau logo, en automne 2010, osé la récupération de son propre bad buzz en proposant un générateur de logos que ses auditeurs, parfois un brin moqueurs, avaient utilisé sur leur profil Facebook tout l'hiver.

Un succès colossal sur la Toile, parce que quand il s'agit d'y étendre une bonne tranche de LOL façon tache d'huile... tout le monde se bouge.

Nos partenaires