Sundance applaudit à tout rompre les sales guerres de l'Amérique d'Obama

21/01/13 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Où "I have a dream" est copyrighté, Ginger Baker cogne bien dans tous les sens du terme, Dirty Wars est applaudi à Sundance, les stars de la soul font des ménages, et Johannesburg est une capitale de la house nation.

Sundance applaudit à tout rompre les sales guerres de l'Amérique d'Obama

© DR

C'est aujourd'hui le Martin Luther King Junior Day, le jour où les Etats-Unis célèbrent la mémoire du Ghandi des droits civiques. L'évènement prend cette année un relief particulier puisque Barack Obama va, sur les marches du Capitole, aussi prêter serment pour son second mandat sur la Bible de King. Bref, pas mal de monde va ressentir l'envie de rendre hommage à l'un, à l'autre ou au deux en utilisant notamment sur les réseaux sociaux le célèbre discours "I have a dream" d'août 1963. Méfiez-vous, les gens: celui-ci est copyrighté et les droits sont gérés par EMI Publishing, aujourd'hui propriété de Sony. Et il est notoire que ce ne sont pas des rigolos, encore moins des hippies!

http://www.slate.fr/lien/67399/martin-luther-king-i-have-a-dream-piratage-copyright

---

Membre du trio Cream, avec Eric Clapton, Ginger Baker est un incroyable batteur, l'un des plus influents au monde, sa technique bien à lui ayant entre autres inspiré pas mal de hard-rockeurs. Il a également enregistré en Afrique un disque incroyable avec Fela Kuti. Bref, c'est une légende et le fait que le bonhomme soit par ailleurs complètement perché et a passé une bonne partie de sa vie complètement camé y contribue largement. Un documentaire retrace sa vie, son oeuvre et ses coups de sang. Comme de cogner de sa canne en travers de la figure le cinéaste qui lui consacre un film, par exemple.

http://trailers.apple.com/trailers/independent/bewareofmrbaker/

---

Au festival de Sundance, dont on suit en ce moment même les rapports quotidiens, le documentaire Dirty Wars a reçu un accueil plus que chaleureux. Réalisé par Richard Rowley, il s'intéresse en compagnie du journaliste Jeremy Scahill aux sales guerres, plutôt secrètes, actuellement menées par les Etats-Unis. Toutes ne sont pas officielles (Afghanistan mais aussi Yemen, Somalie...) et il semblerait établi que même sous Obama, enlèvements et tortures continuent. Rowley et Scahill avancent carrément que certains agents auraient le droit de tuer des citoyens américains de mèche avec l'ennemi sans en référer au Congrès. Polémiques et scandales en vue.

http://www.sundance.org/festival/blog-entry/day-two-sundance-film-festival-roundup/

http://britdoc.org/real_films/britdoc-bertha-awards/dirty-wars

---

Le toujours excellent Network Awesome a dégotté du sucre pour les yeux: toute une série de publicités où des stars de la soul music vantent tout un tas de produits. Plus funky que les cigarettes Alain Delon!

http://networkawesome.com/2013-1-19/collection-soul-stars-selling-stuff

---

Très funky également, ce petit documentaire sur la scène house de Johannesburg, en Afrique du Sud.

http://www.residentadvisor.net/feature.aspx?1754

Nos partenaires