Steve Buscemi réalisera le prochain livestream des Vampire Weekend

03/04/13 à 09:11 - Mise à jour à 09:11

Où Charlie Kaufman revient à la télé, Two Guns fait son Tony Scott, Crawdaddy se downloade, Steve Buscemi s'associe aux Vampire Weekend, Olympus Has Fallen ne serait pas le même si le jeu vidéo n'existait pas, et Georges Clooney déçoit là où Everybody Wants to Kill Bruce amuse.

Steve Buscemi réalisera le prochain livestream des Vampire Weekend

© DR

Wonder boy du scénario de film américain tordu et intelligent (les premiers Spike Jonze, Eternal Sunshine of the Spotless Mind...), Charlie Kaufman prépare une série télévisée comique pour la chaîne FX, intitulée How & Why, et basée sur le quotidien d'un homme à peu près incapable de mener à bien le moindre projet ordinaire de sa vie alors qu'il a la capacité d'expliquer le fonctionnement d'un réacteur nucléaire (non, ce n'est pas tiré des mémoires de Jamy Gourmaud!). Habitué de la télévision en début de carrière, il y a 20 ans, c'est en quelque sorte un retour aux sources pour Kaufman, sinon également occupé par la préproduction de son Frank or Francis, second projet très personnel après le très barré et plutôt hermétique Synecdoche New York, en 2008.

http://www.vulture.com/2013/03/charlie-kaufmans-developing-a-comedy-for-fx.html

---

Vu la longueur de sa bande-annonce, on sait déjà beaucoup de Two Guns, polar burné opposant Denzel Washington à Mark Wahlberg, trop même. La seule surprise qui reste, c'est donc de retrouver à la réalisation de cette semi-courge Balthazar Kormakur, auteur début 2000 d'un 101 Reykjavik depuis resté très culte. Gageons que si Tony Scott était toujours en vie, ce brave Islandais ne se serait jamais retrouvé dans un tel drakkar.

http://trailers.apple.com/trailers/universal/2guns/

---

Pionnier de la critique américaine rock, stylée et sérieuse, modèle absolu pour les légendaires magazines Rolling Stone et Creem, Crawdaddy a été créé en 1966. Il existe toujours, transformé en webzine du nom de Paste, régulièrement cité dans cette rubrique. Une base de données gratuite récemment mise à disposition des internautes permet désormais aussi de downloader sous forme de pdf les numéros cultes des sixties, sinon vendus un kilo de rotules dans le monde physique. Merci qui?

http://www.vistaservices.com/crawdaddy/

---

La tendance n'est pas neuve mais Den of Geek prend le temps de l'analyser à l'occasion de la sortie britannique d'Olympus Has Fallen, sorte de Piège de cristal avec la Maison Blanche dans le rôle de la Tour Nakatomi et un Gérard Butler monolithique dans celui d'un Bruce Willis gouailler: pour plaire, le film d'action moderne doit non seulement s'inspirer du cinéma de Hong-Kong mais aussi de la violence des jeux vidéo. Au point de laisser tomber toute idée de construction psychologique du personnage principal, qui n'est que vecteur d'action?

http://www.denofgeek.com/movies/25020/have-videogames-led-to-more-violent-action-movie-heroes

---

Fans absolus, comme beaucoup, de The Pine Barrens, épisode forestier des Sopranos resté célèbre et culte, les Vampire Weekend ont demandé à son réalisateur, Steve Buscemi en personne, de leur filmer un livestream dans la foulée de concerts donnés bientôt pour la sortie du nouvel album. Bref, ça tourne à Manhattan.

http://www.factmag.com/2013/04/02/vampire-weekend-team-up-with-mr-pink-himself-steve-buscemi/

---

Au rayon geek de ce long week-end pascal: une dinguerie à applaudir et une déception à huer grave. Very big up à Everybody Wants to Kill Bruce donc, montage rigolo où le monde entier en veut à Bruce Willis (qui change davantage de longueur de douilles que de chemise) et gros bouhous au tome 2 de Georges Clooney, bédé trash régressive qui avait fait beaucoup rire en 2012, avant de drôlement sentir le boudin. Ainsi va le monde des dix minutes à perdre.

http://georgesclooney.blogspot.fr/p/tome-2_25.html

http://numerik.blogspirit.com/archive/2013/03/29/everybody-wants-to-kill-bruce.html

Nos partenaires