Silvio Berlusconi et Rocco Siffredi unis dans la défense du priapisme!

24/01/11 à 10:01 - Mise à jour à 10:01

Où Machine Soul se voit enfin traduit, Rocco soutient Silvio dans ses affres, Blank Dogs pratique une musique étrange et Scream 4 déboule en avril, avec l'équipe vintage dans ses bagages...

Silvio Berlusconi et Rocco Siffredi unis dans la défense du priapisme!

© D.R.

Actualité régionale chargée pour le britannique Jon (et non John, comme écrit dans l'article en lien) Savage, journaliste de renom spécialisé dans le punk et la techno. Sortent en effet ces jours-ci sous nos latitudes non seulement Black Hole, compilation pointue de punk californien produit entre 1977 et 1980 mais aussi Machine Soul, formidable bouquin enfin traduit par Allia et qui s'interroge sur l'esthétique et la philosophie de la techno. Pour rappel, Jon Savage est l'auteur d'England's Dreaming?, somme considérable sur les années punk en Angleterre, publiée en France par ce même éditeur parisien il y a déjà quelques années. Bref, un grand bonheur d'enfin avoir autre chose du même gars à se mettre sous la dent, littérature musicale exigeante et fouillée, parfaitement appétissante et nourricière de ciboulot. Gabba gabba!

http://musique.fluctuat.net/blog/47363-john-savage-de-la-scene-punk-de-l-a-a-l-ame-dans-la-machine.html

---

Quand Rocco Siffredi prend la défense de Silvio Berlusconi, on pourrait s'attendre à ce qu'il le fasse en tant que militant de droite, en tant qu'entrepreneur heureux des baisses d'impôts, en tant que citoyen italien... Ben non. Quand la star porno prend la défense de son premier ministre et dit excuser les scandales sexuels qui l'entourent, c'est parce que Rocco juge ça bene qu'un homme de 74 ans ait une "bonne vie sexuelle". Mieux, il voit en lui un frère, tout comme lui un véritable "sex addict" atteint de priapisme. Bref, rien de plus que du micro-trottoir, la sortie médiatique à Rocco. Mais balèze, alors, le micro...

http://www.guardian.co.uk/world/2011/jan/22/silvio-berlusconi-porn-star-rocco-siffredi

---

Quand on voit le succès récent des chansons indie-pop un peu folles et des groupes aux influences très improbables, difficile de passer sous silence Blank Dogs, le projet de Mike Sniper, multi-instrumentiste de Brooklyn. Jeu de guitare à la Cure, synthés à la Human League, le bonhomme s'imprègne de certains gimmicks new-wave mais passés à son étrange moulinette, ceux-ci accouchent d'un résultat plus décalé que simplement revivaliste, quelque part sur la ligne du kitsch mélancolique entre Ariel Pink et un Muppet Show post-punk. Blank Dogs a sorti en décembre un album sur Captured Tracks, moins lo-fi que les précédents, pas parfait mais valant assurément une oreille ou deux.

http://www.myspace.com/blankdogtime

---

Difficile de prendre au sérieux la promesse du slogan "new decade, new rules" quand on subit l'alignement de clichés qui défilent dans la bande-annonce de Scream 4: blondes en wonderbra, collégiens crétins, cinglé à la lame affutée, hurlements féminins, flics dépassés et fête à l'école. Scream 4? Oui, oui, vous ne pensiez tout de même qu'ils allaient s'arrêter au 3!!! Les paris restent par contre ouverts quant au succès du film. Wes Craven à la caméra, Neve Campbell, David Arquette et Courteney Cox devant: on appelle ça un retour aux sources à défaut d'un gage de qualité. La question à quelques millions de dollars de plus, c'est évidemment plutôt de savoir si cette horreur au second degré peut encore vraiment fonctionner en 2011? Après les premiers Alexandre Aja? Après Rob Zombie? Après le Red State de Kevin Smith? Après The Ring, Rec et Paranormal Activity? Réponse à partir d'avril, date de sortie américaine de l'épisode.

http://www.scream-4.com/

Serge Coosemans

Nos partenaires