Sammy Hagar (Van Halen): un hard-rockeur chez les extraterrestres

25/03/11 à 09:42 - Mise à jour à 09:42

Où Sammy Hagar sert le doigt à ET, Wonder Woman a du monde au balcon, Animal Collective offre 138 minutes de mix, et Big Hollywood publie des critiques ciné bien réacs.

Sammy Hagar (Van Halen): un hard-rockeur chez les extraterrestres

© DR

A peine moins connu que David Lee Roth dans le rôle de chanteur du groupe Van Halen, Sammy Hagar est une rock-star tout ce qu'il y a de plus lambda: bouclé, viril, aimant la biture, les drogues, le gros son, les blondes et les looks de gitans. Il a une particularité que peu d'autres partagent, cela dit: Sammy Hagar est persuadé d'avoir été enlevé par des extraterrestres. Aux Etats-Unis, ce phénomène psychologique est relativement courant et probablement dû à l'abus de gaz de schiste dans le donut. Après l'auteur de romans d'horreur Whitley Strieber (qui a tiré des best-sellers de son expérience), le hard-rockeux est la deuxième célébrité a ainsi avouer sans trop rougir avoir vu de l'intérieur une soucoupe volante venue d'une autre planète. Cette petite sortie médiatique lance accessoirement aussi la promo de son autobiographie, forcément un poil trash et fun, vu le train de vie de la bête.

http://abcnews.go.com/Entertainment/slideshow/sammy-hagar-abducted-aliens-8652794

---

Plus de seins, mais un pantalon pour remplacer le mini short d'anthologie. C'est le look de la nouvelle Wonder Woman, super-héroïne vintage (née sur papier en 1941!), déjà incarnée dans un feuilleton télé entre 1975 et 1979 par la kitscho-geekoïde Lynda Carter! C'est cette fois Adrianne Palicki qui prête son physique avantageux à la dernière des amazones et Elizabeth Hurley les siens à celle de la "méchante", dans le pilote du moins. La série ne promet rien de bien extraordinaire et met surtout fin à de longues années de "development hell" où le retour de Wonder Woman avait surtout été envisagé en blockbuster bien calibré, notamment avec le rôle principal offert à Angelina Jolie. On parie sur deux saisons, pas plus?

http://www.denofgeek.com/television/820771/first_picture_adrianne_palicki_as_wonder_woman.html

---

138 minutes de mix mais peut-être pas vraiment le genre de son à passer pour plaire aux voisins fans de Calogero, enjoliver les cuites dinatoires et enflammer les bamboulas du week-end: c'est la mixtape du groupe Animal Collective, à peu près aussi allumée qu'eux, (encore) relativement pop et gentille et néanmoins toujours riche en sensations bizarres. Une cigarette au yucca, quelqu'un?

http://www.factmag.com/2011/03/22/download-new-animal-collective-mixtape/

---

Un très bon remède à l'ennui, c'est de lire les reviews ciné de Big Hollywood, site américain de droite pas extrême mais pas non plus sociale à la Louis Michel: en bref, un site de bons gros réacs. L'amusant avec leurs critiques, c'est qu'elles ne se contentent pas de démonter ou applaudir un film mais vont aussi insister sur le fait que des chrétiens s'y font insulter, que des opinions anti-américaines s'y exposent, qu'il y a de la profanation et de la nudité, des arabes gentils, Richard Dawkins abattant une thèse créationniste à la catapulte argumentaire, etc... Accessoirement, c'est aussi un bon réservoir à bandes-annonces, évidemment publiées quelques mois avant que le film ne déboule chez nous.

http://bighollywood.breitbart.com/category/reviews/

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires