"Roselyne Bachelot, c'est Missy Elliott", dixit Bertrand Burgalat

27/07/10 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Où Rob Lowe affiche une tête de champion dans la Saison 4 de Californication, Spiderman de U2, c'est parti, Bertrand Burgalat bashe Bachelot et la cinématique de jeu vidéo dépote grave.

"Roselyne Bachelot, c'est Missy Elliott", dixit Bertrand Burgalat

© DR

Après une Saison 3 très mitigée qui avait par moments trop tendance à ressembler à une comédie de boulevard parisien (portes qui claquent, homme nu dans l'armoire ou sous le bureau, maîtresses qui s'évanouissent...), on ne sait plus trop quoi attendre de Californication; enlisement à la Nip/Tuck ou rebond habituel à la quatrième fournée (si en rock, le deuxième album est généralement le moins bon, en télé, c'est souvent la Saison 3 qui fait les frais de la pression créatrice!).

Quoi qu'il en soit, face à David Duchovny/Hank Moody et dans un rôle visiblement digne du diablesque Lou Ashby de la Saison 2, on est en tous cas très impatient de voir Rob Lowe dans sa personnification de Brad Pitt: barbiche de nain de jardin et bonnet grunge compris dans la panoplie. C'est pour 2011!

http://www.youtube.com/watch?v=L3oIgg8gcDc

---

Les répétitions de Spiderman, The Musical (en fait, cela s'appelle Spiderman, Turn Off The Dark), c'est par contre pour le 18 août à Broadway. Si sur papier, le projet d'une comédie musicale autour de l'Homme Araignée a tout l'air d'être drôlement kitsch, c'est en fait une production énorme, de l'ordre de 50 millions de dollars, de laquelle on peut donc espérer quelque sérieux. Pour rappel, ce sont Bono et The Edge qui ont écrit les chansons et le scénario; visiblement tout ce qu'il y a de plus classique et respectueux du comic book puisque les personnages de Mary Jane et du Bouffon Vert sont de la partie. Selon The Edge, il s'agit très clairement d'un opéra-rock. Tous en choeur: l'araignée, l'araignée, est tombée dans la purée...

http://www.rollingstone.com/music/news/17386/184102

---

Une interview avec Bertrand Burgalat, c'est toujours l'assurance d'une ou deux formules qui claquent, font hurler de rire et s'avèrent sur le fond d'une pertinence rare. La perle du mois: "Roselyne Bachelot et son faux air popu, c'est Missy Elliott". Bertrand, président!

http://atelier.paulette-magazine.com/2010/07/bertrand-burgalat/

---

La bande-annonce de cinéma est rarement un chef d'oeuvre. Sur une musique souvent empruntée à d'autres films (généralement Requiem for a Dream ou 28 Days Later), ce n'est rarement plus qu'un jeu plus ou moins habile sur le mystère du pitch, un montage parfois mensonger, une exposition des meilleures scènes d'action ou même carrément un résumé de l'histoire. La bande-annonce de jeu vidéo, par contre, aussi appelée cinématique, a beau rester avant toutes choses un exercice d'esbroufe et de drague consumériste primaire, elle n'en devient pas moi un véritable art en soi ainsi que la preuve définitive d'une industrie ludique aussi puissante que décomplexée. Quelques exemples chez Film Geek et attention les yeux.

http://filmgeek.fr/2010/07/26/jeu-video-de-starcraft-2-a-dc-universe-online-cinematiques-en-stock/

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires