Red Eagle, le Dark Knight thaïlandais déboule bientôt dans l'univers super-héroïque

22/10/10 à 08:36 - Mise à jour à 08:36

Où radote, non parle, le président de la RIAA, Red Eagle déboule, Ari Up s'en va, et sont publiés des textes de jeunesse de Wes Anderson, Owen Wilson et Colum Mc Cann.

Red Eagle, le Dark Knight thaïlandais déboule bientôt dans l'univers super-héroïque

© DR

Toujours dans son excellent numéro "anti-musique", Vice a interviewé Cary Sherman, président de la RIAA, mastodonte américain plus ou moins équivalent de notre très chère Sabam nationale, évidemment aussi actif que très remonté face au téléchargement illégal. Après avoir dégommé Napster et traîné au tribunal des vieillards qui ne savaient pas se servir d'un ordinateur, la société n'a plus vraiment beaucoup de pokes sur son compte Facebook et même si l'interview se veut posée, ouverte et très public relation, une phrase telle que "le jeune qui télécharge illégalement un film peut bloquer les e-mails des mamans de tout un quartier" ne devrait évidemment pas vraiment faire remonter la RIAA dans les estimes. A part chez Metallica, bien sûr...

http://www.viceland.com/fr/v4n10/htdocs/downloading-some-bullshit-484.php

---

C'était très prévisible: le ton sombre, sérieux et violent du Dark Knight de Christopher Nolan a fait des petits, en l'occurence la réactivation d'un super-héros asiatique du nom de Red Eagle, jadis présent dans beaucoup de séries Z et qui se voit désormais propulsé dans un film à l'esthétique proche de celle de la plus récente franchise Batman. L'affaire que voilà est thaïlandaise et derrière la caméra, on retrouve Wisit Sasanatieng, auteur il y a quelques années du topissime Larmes du Tigre Noir, mélange de western sanglant, de comédie musicale et d'histoire d'amour homosexuelle. Le projet est ici nettement plus mainstream et visiblement calibré pour cartonner. Ca n'en demeure pas moins à priori complètement affolant!

---

Ari Up, figure emblématique du punk féminin est décédée à l'âge de 48 ans, des suites d'une longue maladie, selon le site de John Lydon, avec qui elle partageait des liens familiaux. C'était la chanteuse des Slits, groupe de filles à la carrière météorique mais totalement culte et qui comme il se doit avait connu un regain d'intérêt lors du revival post-punk du milieu des années 2000, quand tous ces groupes du début des années 80 ont été cités, joués et repris par les stars et les labels revivalistes d'alors pour finalement souvent se reformer. En discothèques, les Slits devaient elles aussi leur notoriété à une reprise, celle du I Heard it Trough The Grapevine de Marvin Gaye à la basse gonflée et aux voix hurlées. Pour le reste, ce sont surtout leur intransigeance artistique, leur jeunesse (14 ans au premier album!), leur pochette topless et leurs bonnes relations avec des Clash et des Public Image Limited nettement plus vendeurs qui leur ont assuré leur durable mais petite gloire.

http://pitchfork.com/news/40465-rip-ari-up-of-the-slits/

---

L'ennui avec le net, c'est qu'il est capable de retrouver une photo de votre premier château de sable et, pour peu que vous soyez un architecte désormais célèbre, en faire tout un plat. Mésaventure qui arrive en ce moment même au réalisateur Wes Anderson, à l'acteur Owen Wilson et au romancier Colum Mc Cann, tous collaborateurs à une revue de philosophie interne à l'Université du Texas en... 1989. Leurs textes ressortent aujourd'hui sur le net, analysés, commentés et s'il n'est dit nulle part que cela leur déplaît, cela fait tout de même plus peur qu'autre chose. Perso, on craint fort la ressortie de poèmes créés à l'Athénée Fernand Blum de Schaerbeek vers 1981. Rhooo oui, punaise...

http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/t/52535/date/2010-10-19/article/1989-la-reunion-improbable-de-wes-anderson-owen-wilson-et-colum-mccann/

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires