Pourquoi Saïto est vieux et pas Leonardo dans le dernier rêve?

26/07/10 à 09:11 - Mise à jour à 09:11

Où Nikita fait son come-back, la fin d'Inception prend la tête au monde entier, Julius von Bismarck distortionne la réalité, et WU LYF est un groupe à suivre.

Pourquoi Saïto est vieux et pas Leonardo dans le dernier rêve?

© DR

Devinez quoi? Nikita revient, sous forme de série télé, avec pour références stylistiques le Jason Bourne de Paul Greengrass et Matt Damon ainsi que le Alias de JJ Abrams et Jennifer Garner. Il y a 20 ans déjà héroïne du film de Luc Besson, de son remake américain, de deux remakes hong-kongais et d'une autre série télé canadienne de 5 saisons, l'idée de la femme assassin à la solde d'un gouvernement fantôme peut pourtant sembler quelque peu faisandée. Enfin, vaut sans doute mieux ça que Le Grand Bleu en 98 épisodes et le retour de la phrase culte des cours de récréation d'alors: "Enzo, mio palmo"...

http://latimesblogs.latimes.com/herocomplex/comiccon/

---

Inception est un film bavard, long et complexe, où il faut s'accrocher pour comprendre et suivre mais en gros, jusqu'aux dernières dix minutes, ça va, c'est plus de la mécanique bien huilée que du gloubiboulga new-age à la Matrix. Ce n'est pas tant la fin ouverte qui laisse pantois mais plutôt, comme dans tout problème irrésoluble, à un certain moment, l'âge du capitaine. L'âge du capitaine qui remet en cause et de façon vertigineuse toute la perspective du film, évidemment. Et qui fait qu'à l'instar de Lost, sur le web, ça ne parle plus que de ça et des interprétations possibles depuis la sortie américaine du film! Un exemple ici:

http://nymag.com/daily/entertainment/2010/07/inception_theory.html?f=most-commented-vulture-7d5

---

Ceci n'est pas une blague, encore moins de la parapsychologie. Depuis quelques années, certains scientifiques étudient le plus sérieusement du monde les zones du cerveau où seraient susceptibles de se développer le sentiment religieux, que certains d'entre eux assimilent à un programme de survie de l'organisme. Michael Persinger a ainsi développé la théorie du God Spot (le point Dieu!) mais aussi un casque du nom de God Helmet, qui stimulerait ces fameuses zones du cerveau et serait capable de faire ressentir une présence divine, ainsi que de provoquer des extases mystiques et des impressions de sortie de corps.

Pas de bol pour le matérialisme: sa théorie est devenue un peu polémique depuis qu'il a testé sans succès son appareillage sur Richard Dawkins, le plus célèbre des athées militants. Cela n'a pas empêché l'artiste Julius von Bismarck de s'inspirer de ses recherches pour construire toutes sortes d'appareils bizarres capables, selon lui, de provoquer sur les sujets les utilisant des distorsions de la réalité. Vice l'a dès lors rencontré, forcément.

http://www.viceland.com/blogs/be/2010/07/21/vbs-julias-von-bismarck/#more-7739

---

Météo des plages: risque de buzz provoqué par l'anticyclone de la hype autour de WU LYF, groupe mystérieux et bruitiste de Manchester dont le nom réel est le World Unite Lucifer Youth Foundation. Comme les infos et les sons sont prétendus difficiles à trouver, La Blogothèque a compilé un max de données sur ces bruyants garnements. Merci, la Blogothèque, qu'on dit, dès lors...

http://www.blogotheque.net/WU-LYF-It-s-only-mystery-I-like-it

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires