Pour Billy Bob Thornton, nous vivons la pire période de l'histoire du cinéma hollywoodien!

15/12/10 à 07:24 - Mise à jour à 07:24

Où Bear Grylls mange un phoque, The Drone publie sa toplist, Billy Bob Thornton mord la main nourricière, et Puff Diddy admet gober mais alors vraiment gober des plombs.

Pour Billy Bob Thornton, nous vivons la pire période de l'histoire du cinéma hollywoodien!

© DR

Au hasard de la zappette et par la grâce d'un télédistributeur au catalogue large, vous êtes probablement vous aussi déjà tombé sur l'une de ces émissions entre documentaire de l'extrême et télé-réalité à la Koh Lanta qui sont le lot commun des chaînes thématiques du fond des gros bouquets. Man versus Wild est la plus connue d'entre elles et propose à chaque épisode de lâcher Bear Grylls, un ancien des forces spéciales britanniques, dans une région hostile. Son but : survivre et rejoindre la civilisation. Pour ce faire, il lui faut généralement bouffer des bestioles à priori pas trop comestibles, voire même des cadavres et aussi, souvent, boire sa propre urine.

Au travers d'un article rigolo, tout cela amuse grandement Libération. Interviewé par le journal français, un producteur parle de ces émissions de survie comme étant "une approche ludique du documentaire wildlife". Perso, on vous conseillera plutôt que ces foutaises truquées (comme nous le rappelle la fin de l'article), la vision de Grizzly Man de Werner Herzog (2005). Pas sûr que cela vous fasse rire pour le coup, mais c'est nettement plus instructif. Sur les façons de survivre dans une nature hostile. Sur la mode de la téloche écolo. Et sur la connerie humaine.

http://www.ecrans.fr/Retour-a-l-age-de-Bear,11543.html

---

Hier, nous avons bien ri avec la Shitlist de The Drone, plutôt très pertinente dans ses assassinats critiques et lapidaires. Aujourd'hui, voici la Toplist de ce même site, un peu moins fédératrice mais ayant au moins le grand mérite d'inviter à la découverte de disques n'ayant pas toujours été très très médiatisés en 2010. Cela dit, Joanna Newsom numero uno, faut quand même pas non plus trop pousser...

http://www.the-drone.com/magazine/la-toplist-2010-de-the-drone/

---

Elle fait jaser depuis une bonne semaine, la sortie de Billy Bob Thornton avouant que l'acteur américain estime vivre en ce moment la pire période de l'histoire du cinéma hollywoodien, une majorité de films n'étant fabriqués que dans le but de tirer un peu d'argent de poche aux amateurs de jeux vidéo.

On vous laisse le lien de l'article par lequel tout a commencé. Après, il vous est loisible de surfer vers des réponses de critiques de cinéma, les commentaires des internautes et bien d'autres choses encore. On ne peut toutefois s'empêcher de partager avec vous notre propre incrédulité quand un critique ciné anglais ose répondre tout à fait sérieusement que Thornton a tort puisque cette année est celle d'Inception, un film ambitieux, adulte et au scénario complexe. Oui, mais... quatre niveaux de rêve avec pour chacun une mission spécifique, le tout démarrant après un tutorial. C'est quoi, ça, sinon un canevas de jeu vidéo???

http://www.telegraph.co.uk/culture/film/film-news/8156395/Hollywood-is-making-worst-movies-ever-says-Billy-Bob-Thornton.html

---

Depuis qu'il s'est mangé sa propre tête dans une scène plutôt hallucinatoire de la comédie Get Him To The Greek, Puff Diddy est notre ami. On n'irait cela dit jamais écouter l'un de ses disques mais bien lire ses interviews, histoire de voir s'il est aussi drôle en réalité que dans le film. Ce n'est pas certain mais ce qui semble par contre sûr, c'est que l'homme est une "véritable légende à Ibiza", selon son propre aveu. Vu que c'est invité par le rappeur à être lu entre les lignes, voilà qui en dit long sur sa descente, son endurance, sa déglutition de petites choses rondes qui rendent paf et son sens plus général de la fête. Alors, copains, Pif, Paf, Puff? Vraiment?

http://nymag.com/daily/entertainment/2010/12/diddy_on_last_train_to_paris_g.html

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires