Portishead, entre refus du marketing et subversion en mousse!

10/01/11 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Où Resurrect Dead conte une histoire un peu débile, Dummy mixe la hype, le porno pour aveugles existe, et Portishead affole la toile après une déclaration un peu facile...

Portishead, entre refus du marketing et subversion en mousse!

© D.R.

Ouf, malgré son titre, Resurrect Dead, prévu pour Sundance à la fin du mois, n'est pas un énième film de zombies! Deadline festivalier oblige, le projet a l'air de se boucler dans l'urgence (même pas encore de bande-annonce!!!) et il s'agit d'un documentaire sur une bien curieuse affaire, celle dite des "plaques Toynbee". Il s'agit de messages cryptiques et mystérieux apparus depuis 30 ans dans l'asphalte des rues d'une douzaine de villes des États-Unis et de 4 capitales d'Amérique du Sud. Cela n'a jamais été considéré comme du street-art, par contre, des centaines d'articles ont été écrits sur la possible signification des messages, qui parlaient tous de ressusciter les morts sur la planète Jupiter. Il s'agissait visiblement de l'oeuvre d'un vieux fou marqué par une vieille pièce de David Mamet, dont les plaques étaient un hommage à l'un des dialogues. Cela n'a pas empêché d'autres fous d'y lire la dénonciation d'une conspiration planétaire et certaines mairies de n'y voir que du vandalisme pur et simple, donc aussi un responsable à traquer et pénaliser. C'est ce que raconte le film et depuis celui de Banksy, on sait que ce genre de truc peut être totalement passionnant!

http://www.resurrectdead.com/

--

Toujours à la pointe de la crête de la crème de la hype, Dummy nous a contacté un mix de ce qu'il estime être la musique (déjà) la plus valable de 2011. Marrant comme cela ressemble à une mixtape de 1983, avec son mélange de new-wave à la Joy Division/New Order, son electro décharnée voulue expérimentale mais trahissant surtout la surconsommation d'ecstasy et son funk synthétique volontairement décavé (on appelle ça du dubstep aujourd'hui, mais bon...). Malgré cette condescendance, on n'a pas dit que l'on s'était ennuyé à l'écoute de la sélection, very charming indeed!

http://www.dummymag.com/mixes/2011/01/07/dummy-mix-58-2011-the-staff-mix/

--

Le porno pour aveugles? Pornfortheblind.org? L'audiodescription? Apprenez à la lecture de cet article de Rue 69, non Rue 89, que même malvoyant, l'humain reste profondément cochon.

http://www.rue89.com/rue69/2011/01/08/lhomme-la-prend-en-levrette-jai-teste-le-porno-pour-aveugles-184569

--

On n'est personnellement pas très sensible aux sorties de Geoff Barrow et Portishead mais comme l'annonce anti-marketing lâchée il y a quelques jours par le leader du groupe sur Internet affole l'entièreté de la blogosphère musicale, qui y voit surtout la promesse d'un quatrième album encore plus chi... radical que le troisième, on n'hésite pas à se faire un tantinet pupute et partager avec vous cette déclaration faussement rebelle et énervée, surtout vraiment bien pensée pour se vendre en ces temps de subversion en mousse.

http://josephghosn.com/2011/01/07/a-propos-du-prochain-portishead/

Serge Coosemans

Nos partenaires