Peaches s'insurge contre le sort réservé aux Pussy Riot

16/08/12 à 15:03 - Mise à jour à 15:03

De Madonna à Björk, en passant par les Red Hot ou Sting, nombreux sont les artistes qui ont exprimé leur soutien aux punkettes russes contestataires, et demandé leur libération. La turbulente Canadienne Peaches est allée plus loin. Pour défendre leur cause, elle a écrit Free Pussy Riot!, une chanson electroclash (disponible en téléchargement gratuit) et tourné un clip engagé. La vidéo est un mélange furieux et frénétique d'extraits d'une manifestation berlinoise et de clips de protestation tournés par des artistes et des anonymes. Il parait que certaines personnalités (Lykke Li, The Knife, Miike Snow, The Hives, etc.) se cacheraient même sous les emblématiques cagoules. Le but de cette campagne est d'encourager les gens à signer une pétition (qui a déjà plus de 100 000 signatures) et de lever des fonds pour payer les frais de défense des trois membres du groupe punk activiste. Accusées de "hooliganisme et incitation à la haine religieuse", Nadejda Tolokonnikova, Ekaterina Samoutsevitch et Maria Alekhina sont jugées à Moscou pour avoir entonné une "prière" anti-Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur. Elles encourent de trois à sept ans de prison. Le verdict du tribunal est attendu pour ce vendredi 17 août.

En savoir plus sur:

Nos partenaires