Non, le hip hop n'est pas qu'un truc de mecs

28/02/18 à 14:02 - Mise à jour à 15:16

Du 8 au 17 mars prochain aura lieu le festival La Belle Hip Hop, mettant en avant les artistes féminines du genre via des concerts, documentaires et ateliers.

Non, le hip hop n'est pas qu'un truc de mecs

Blu Samu © DR

Depuis ses débuts, le genre hip hop a toujours été majoritairement masculin. À part des exceptions telles que Missy Elliott, Ms. Lauryn Hill ou Lil Kim, les figures du genre n'étaient que trop rarement féminines. C'est une tendance que tentent d'inverser depuis quelques temps des rappeuses, break-danseuses, MC ou graffeuses, notamment via le festival La Belle Hip Hop.

Fier de sa première édition, le festival rempile cette année pour huit jours de découvertes en tout genre, mais surtout huit jours pour prouver que les filles aussi savent y faire avec ce qui est trop souvent étiqueté comme un "loisir d'hommes". Tout un tas d'activités se succèderont au long du festival qui débutera comme un symbole le 8 mars, journée internationale des droits des femmes. Au programme: des conférences-débats réunissant des acteurs et actrices de la scène hip hop internationale, une soirée d'ouverture au Botanique avec entre autres Gavlyn, Bgirl Roxy, Ayben, Dee MC... Le 10 mars, place aux graffeuses pour une session de live painting dans Bruxelles avant la battle de break-dance ouverte au public (sur inscription) et se déroulant au Viage le lendemain. Le festival se terminera par le visionnage du documentaire BGirls au cinéma Galeries retraçant l'histoire de quatre pionnières du hip hop, en présence de la réalisatrice du film, Nadja Harek. Pour clore cette seconde édition en beauté, une soirée "Oldschool party X Queens of hip hop" sera organisée au Bazaar le samedi 17.

Plus d'informations : Soirée d'ouverture+ Programme complet

Guillaume Scheunders

Nos partenaires