Netflix veut imposer ses règles à Cannes

16/05/17 à 13:05 - Mise à jour à 13:10

Deux films produits par Netflix sont en lice pour la Palme d'or 2017, et la plateforme ne souhaite pas les sortir en salles. Une gifle au secteur qui a forcé Cannes à adapter son règlement.

Netflix veut imposer ses règles à Cannes

© REUTERS

Okja de Bong Joon-ho et The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach font partie des films sélectionnés pour la Palme d'Or 2017 à Cannes, et leur producteur, Netflix, compte bien en garder l'exclusivité. Le festival a "demandé à Netflix d'accepter que ces deux films ne soient pas uniquement disponibles pour ses abonnés" et sortent dans les salles de cinéma françaises, mais en vain. Les salles belges aussi seront privées d'Okja sur leurs écrans: ce projet de 50 millions de dollars, avec Tilda Swinton, sera distribué dans les salles sud-coréennes, américaines et britanniques, mais ne sera disponible que sur Netflix dans le reste du monde.

Cela suscite évidemment beaucoup de réactions chez les propriétaires de salles et dans le secteur de l'audiovisuel. Netflix est devenu en vingt ans un mastodonte de la vidéo en ligne par abonnement (SVOD) présent dans 200 pays, avec 100 millions d'abonnés.

Après les séries, il s'impose maintenant dans le cinéma en achetant à tour de bras les droits de films et développant des activités de producteur. Aux yeux de Ted Sarandos, directeur des contenus de Netflix, les festivals de cinéma seront contraints de s'adapter, car de plus en plus de films sont disponibles ailleurs que dans les salles. "Les spectateurs changent, du coup la distribution change, du coup les festivals [...] vont vraisemblablement changer.". À l'avenir, nombre de bons films pourraient "arriver [à Cannes] de manière différente", a-t-il dit. Et selon la plateforme, ce sont aux autres d'évoluer. Le patron de Netflix, Reed Hastings, a d'ailleurs récemment affirmé "qu'en trente ans, seul le popcorn s'est amélioré au cinéma".

Cependant, si cette année, le festival de Cannes maintient les deux films en compétition, il a aussi annoncé mercredi dans un communiqué un changement de réglementation dès l'année prochaine: "Dorénavant, tout film qui souhaitera concourir en compétition à Cannes devra préalablement s'engager à être distribué dans les salles françaises."

Nos partenaires