Mozinor, Bébel, Banksy et le Dude Lebowski: it's mashup time!

30/09/10 à 09:52 - Mise à jour à 09:52

Un peu de lecture, des images qui font rire et un film qui entube la terre entière.

Mozinor, Bébel, Banksy et le Dude Lebowski: it's mashup time!

© DR

Presque un an qu'on vous parle chaque fin de mois de mashups et pourtant, certains se demandent encore ce qui se cache derrière ce terme bien barbare. Que ceux-ci prennent des notes à partir de cet essai expliquant tout des collisions (musicales dans ce cas-ci) et de leur influence sur la culture contemporaine.

http://www.truthdig.com/arts_culture/item/mashed_up_music_technology_and_the_rise_of_configurable_culture_20100826/

---

Mozinor et Bébel, c'est une longue histoire d'amour. Mozinor et les gros mots en "culé" qui font rire, pareil. Mozinor et la founk, itou. Bref, le cru de septembre est un peu facile mais toujours rigolo!

---

Du mash-up visuel, vous en verrez un gros gros paquet dans Exit Through The Gift Shop, premier film du mystérieux street artist Banksy. On y suit les premiers pas dans le graphisme sauvage et ensuite l'explosion commerciale d'un certain Mister Brainwash, Français exilé à Los Angeles qui gère un gros business d'art contemporain visuel à peine digne d'une carterie mais mixant tout ce qui marche: Andy Warhol, pop-art, icones pop, etc... C'est évidemment de la foutaise, comme disait VDB et il est permis de croire que derrière Brainwash se cachent en fait Banksy en personne et sans doute aussi Sheperd Fairey (Obey), qui se lâchent complètement dans la facilité et le mauvais goût tout en gagnant des sommes monstrueuses et dénonçant par là même la récupération commerciale du street art. Bref, un sommet dans la manipulation et Borat peut aller se tailler le bikini.

Exit Through The Gift Shop from nappyafro on Vimeo.

---

C'est sa damnation depuis 10 ans et il y en aura sans doute même sur son cerceuil pour l'appeler Dude. Jeff Bridges a beau multiplier les films, imposer son talent, jouer des rôles très différents, pour tous ceux qui ont trop consommé de plantes vertes, il reste à jamais Jeff Lebowski! En toute logique, l'un de ces fumeurs de platane a donc mixé la bande sonore du Big Lebowski aux images d'un certain Tron à venir. Ooooooh, man...

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires