Morrissey et les saucisses: le pourquoi du comment?

14/07/11 à 18:07 - Mise à jour à 18:07

Où Morrissey n'aime pas les saucisses, Spike Lee s'attaque à Oldboy, les responsables de Little Miss Sunshine reviennent à un travail prometteur, et Terrence Malick, avant Badlands, grenouilla bien un peu.

Morrissey et les saucisses: le pourquoi du comment?

© DR

En interdisant contractuellement l'ouverture de stands de hamburgers lors de son passage au Festival de Lokeren et en faisant fouiller les fans par une sécurité accompagnée de chiens à l'affut de bidoche lors de ses derniers concerts britanniques, Morrissey agit-il comme une parfaite diva? C'est très possible, tout comme c'est également très possible que l'auteur de Meat is Murder n'ait en fait tout simplement aucune envie que ne se reproduise un incident drôlatique, même si potentiellement traumatisant: que du public, des petits rigolos lui lancent des saucisses, gag improbable qui est déjà arrivé, comme nous l'explique The Quietus. Saucisses qui expliqueraient d'ailleurs cela, haha...

http://thequietus.com/articles/06582-morrissey-meat-dog

---

C'est officiel, ce qu'il est convenu de considérer comme le remake américain de Oldboy, sera finalement bel et bien réalisé par Spike Lee, après une assez longue valse d'hésitations et de démissions diverses. Carton culte sud-coréen de Park Chan-Wook en 2003, inscrit dans sa très violente "trilogie de la vengeance", l'histoire était en fait inspirée d'un manga, signés des japonais Garen Tsuchiya et Nobuaki Minegishi. À l'heure d'écrire ces lignes, on ignore toujours si les Américains se baseront sur la bédé ou sur le film déjà existant. Ce qui semble à priori plus attendu, c'est que l'histoire de ce type emprisonné durant des années dans une chambre miteuse et qui lorsqu'il en sort, tabasse des mecs au marteau et mange du poulpe vivant, sera sans doute beaucoup moins violente que ses modèles, au glauque il est vrai par moments quasi intenable dans le cas du film coréen. Un temps attaché au projet, on ignore également si Will Smith sera toujours de la partie.

http://www.denofgeek.com/movies/976101/spike_lee_confirmed_for_oldboy_remake.html

---

5 ans après le succès de Little Miss Sunshine, Valérie Faris et Jonathan Dayton, son duo de réalisateurs, s'apprête à reprendre les rennes d'un film à priori tout aussi prometteur, He Loves Me, qui nous conte l'histoire d'un jeune écrivain subjugué par la femme qu'il crée dans son bouquin. Casting alléchant: Paul Dano, Antonio Banderas, Anette Benning, Steve Coogan, Eliot Gould et quelques autres...

http://latimesblogs.latimes.com/movies/2011/07/little-miss-sunshine-paul-dano-he-loves-me-deborah-ann-woll-steve-coogan.html

---

De Terrence Malick, une certaine histoire est connue: il réalise Badlands, Les Moissons du Ciel dans la foulée, puis disparaît des radars jusqu'à The Thin Red Line, The New World et le récent Tree of Life. Ce qui est moins notoire et souvent oublié, ce sont ses débuts de scénariste bien intégré à Hollywood: participation non créditée au script de Dirty Harry, réécriture du premier film réalisé par Jack Nicholson, road movie avec Alan Arkin et aussi l'écriture pour Stuart Rosenberg de Pocket Money, avec Lee Marvin et Paul Newman. Un très intéressant article de Paste Magazine nous rappelle (ou nous apprend) cette portion de vie souvent très méconnue d'un auteur depuis majeur.

http://www.pastemagazine.com/articles/2011/06/a-look-back-at-terrence-malick-part-zero.html

Serge Coosemans

Nos partenaires