Mister Brainwash poursuivi en justice... Scénario d'Exit Through The Gift Shop 2?

28/01/11 à 09:00 - Mise à jour à 09:00

Où Mister Brainwash est bizarrement poursuivi en justice, "Rock & Folk" perd son géniteur, Friday Killer vaut mieux que son trailer, et les baffes de cinéma se compilent en montage qui claque.

Mister Brainwash poursuivi en justice... Scénario d'Exit Through The Gift Shop 2?

© DR

A la sortie du film de Banksy, Exit Through The Gift Shop, chacun s'est fait (ou non) sa petite idée sur le degré de véracité de ce que l'on voit sur écran. Manipulation énorme, foutage de gueule, dénonciation d'une véritable dérive marchande du street-art symbolisée par le succès de Mister Brainwash/Thierry Guetta... Le fond de l'histoire est tellement nébuleux que les théories fleurissent, aux comptoirs. La nôtre est simple: ce film est l'aveu d'un gigantesque hold-up sur l'art urbain entrepris par Banksy et Shepard Fairey (Obey) avec Mister Brainswash dans le rôle de l'homme de paille. Une entreprise à la fois de dénonciation éthique mais aussi de simple remplissage de poches, ce dernier point entendant illustrer l'autre, d'où le génie scabreux de la chose.

Suite à une nouvelle tombée hier, nous est avis que tout cela va soit s'éclairer très vite pour de bon, soit encore devenir plus nébuleux et sujet à théories du complot. Glen Friedman, un photographe dont Mister Brainwash aurait exploité le travail sans la moindre autorisation l'attaque en effet en justice. Il se fait juste que Glen Friedman est un proche de Shepard Fairey, haha... Lui-même attaqué en justice suite à son exploitation de la célèbre photo d'Obama transformée en poster Hope. Bref, il est tout à fait probable que se prépare là une suite au film, un second volet ricanant des législations en vigueur. Vu le succès public d'Exit Through The Gift Shop, sa nomination aux Oscars et aussi le fait que Bansky a déjà réussi à faire changer les lois sur l'art mural de la ville de Bristol, ce ne serait pas très étonnant, en tous les cas...

http://www.the-drone.com/magazine/mr-brainwash-devant-les-tribunaux/

---

Daniel Vermeille est mort, à l'âge de 58 ans, un nom qui ne dira pas grand-chose à la plupart de nos lecteurs, vu que le bonhomme avait disparu des radars depuis de nombreuses années, d'abord en prison suite au meurtre de son amie, ensuite SDF dans le Sud de la France. Vermeille était pourtant une toute grosse pointure du journalisme rock, copain de Keith Richards et Iggy Pop, proche d'Alain Pacadis et Philippe Manoeuvre et, surtout, créateur d'une petite gazette culte au succès de niche du nom de... Rock & Folk!

http://www.midilibre.com/articles/2011/01/25/A-LA-UNE-Daniel-Vermeille-vie-et-mort-d-un-clochard-celeste-1518312.php5

---

Aaaaaah, le cinéma de genre asiatique... Ses filles sexy, ses images léchées. Son humour malsain, sa violence outrancière et son esprit tordu, toujours balancé entre influences bédé et ultra-réalisme. Nouvelle preuve du dynamisme venu de par là-bas, la Thaïlande en l'occurence, Friday Killer. Un polar issu d'une trilogie, dont un épisode sera un drame et l'autre une comédie. L'histoire d'une fille flic ayant de grosses envies de mitrailler son père, tueur mafieux. Ca a l'air prometteur mais ne regardez surtout pas le trailer: non seulement, il résume tout le film, jusque visiblement son dénouement final. Mais en plus, le pompage honteux de la bande originale de 28 Days Later en fond sonore fait passer le projet pour quelque-chose de vraiment cheap. Alors que dès sa première projection en festival, il se ramassait un prix et se voyait acheté par des représentants du marché international...

http://twitchfilm.com/news/2011/01/fantastic-theatrical-trailer-for-yuthlerts-friday-killer.php

---

Plus de 7 minutes de baffes et de tartes en travers de la tronche tirées de dizaines de films célèbres, c'est le florilège tout à fait spécial mais cela dit amusant concocté par un certain Jeff Smith et où se croisent entre autres Woody Allen, Marx Brothers, Sean Connery dans le rôle de ce gros macho de James Bond et évidemment celles que se refilent Daniel Day Lewis et Paul Dano tout au long de There Will Be Blood, lui même assez imposant dans le genre festival de la claque. On s'étonne tout de même de ne pas retrouver dans le montage ce bon vieux Lino Ventura, allez...

http://cinema.fluctuat.net/blog/47460-une-ode-aux-baffes-dans-le-cinema.html

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires