Michel Houellebecq a rencontré des prostituées voilées parlant le ouesh en Thaïlande

22/09/10 à 13:23 - Mise à jour à 13:23

Où Michouelle nous fait bien rire, ton tatoo, c'est la honte, "The Wicker Tree" arrive, et le net mène à tout à condition de savoir l'utiliser, y compris arrêter des cambrioleurs.

Michel Houellebecq a rencontré des prostituées voilées parlant le ouesh en Thaïlande

© DR

Michel Houellebecq interviewé longuement dans la prestigieuse Paris Review, c'est l'occasion pour l'auteur de La Carte et Le Territoire de rabacher quelques obssessions bien connues sur le sexe, l'argent, l'ennui, les Inrocks et l'Islam mais aussi, comme à son habitude, de nous faire rire de façon nettement plus inattendue. On y apprendra donc, en anglais dans le texte, que l'une de ses plus grandes influences littéraires est Rahan, le Fils des Ages Farouches, qu'il aime désormais beaucoup Iggy Pop, qu'il serait américain, qu'il voudrait une Lexus et une machine à fabriquer les glaçons et qu'en Thaïlande, il a rencontré des prostituées voilées destinées aux clients musulmans, et qui parlaient le français avec un accent des banlieues ("ouais, je t'assure. Ouais, ta mère!"). Sacré Michouelle!

http://www.theparisreview.org/interviews/6040/the-art-of-fiction-no-206-michel-houellebecq

---

Entre le tatouage réellement artistique des grands salons et le mort aux vaches fait en prison à l'encre de stylo, tout un monde de possibilités est offert au quidam désireux de porter à vie sur le corps un petit dessin annonçant sa personnalité vraie. Le truc, c'est que certains de ces quidams sont, comment dire... heu... un peu... un peu abrutis, quoi, voilà. Coed Magazine a repéré 200 parmi les pires tattoos jamais appliqués sur épiderme consentant et c'est carrément ahurissant.

http://coedmagazine.com/2010/09/15/210-more-'wtf-were-they-thinking'-tattoos/

---

Il y a quelques mois, on en avait déjà annoncé le tournage, voici maintenant le teaser de The Wicker Tree, film d'horreur britannique étant à la fois une suite (37 ans plus tard!) et une relecture de The Wicker Man, connu des jeunes pour être l'un des pires Nicolas Cage d'une carrière pourtant riche en cageots (haha!) mais ça, c'était le remake américain. A la fois thriller, comédie musicale, film érotique, ode au paganisme et shocker pur et dur sur la fin, l'original de 1973 (avec Edward Woodward, Christopher Lee et Britt Eckland) est l'un des films les plus cultes du monde. Et si cette deuxième fournée attise tant les passions, c'est aussi parce que c'est le même réalisateur (Robin Hardy) qui revient derrière la caméra. Evidemment, pas de Paul Giovanni, auteur de la SUPERBE musique originale, depuis décédé. Ni d'Anthony Shaffer, grand dramaturge et scénariste britannique lui aussi désormais sous d'autres cieux. On n'est donc pas à l'abri d'un foirage mercantile et d'une catastrophe totale, bérézina qui pourrait d'ailleurs prendre une ampleur nationale en Grande-Bretagne où sont encore régulièrement organisées des commémorations sur les lieux de tournage du premier film. Il semble toutefois assuré qu'une part importante de ce Wicker Tree sera consacrée au folklore à la fois grotesque et flippant qui avait tant fait la force de l'original (faut vous imaginer poursuivi dans la campagne par des Blanc Moussis cannibales, à peu de choses près...). Bref, tant qu'ils n'engagent pas Enya, ça ne peut pas être complètement raté...

http://www.mad-movies.com/Articles_VIERGES_ET_SACRIFICES

---

Dans notre grande série "l'Internet mène à tout à partir du moment où on sait l'utiliser (et qu'on a du temps pour)", voici l'histoire d'une bonne dame retrouvant la trace d'un cambrioleur grâce à Craiglist, à un site de rencontres, à MySpace et à un fast food. Non, ce n'est pas un conte de fée mais bien un exemple concret d'au pire la big brotherisation du monde, au mieux la mutation de nos cerveaux de plus en plus aptes à hyperlinker là où il n'y a pas dix ans, bobonne aurait été déposer une plainte à classement vertical chez les mangeurs de doughnuts à grosses moustaches.

http://www.salon.com/life/life_stories/index.html?story=/mwt/feature/2010/09/20/tracked_down_my_thief

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires