Matt Damon à coup sûr dans l'espace, un peu moins dans la course à la présidence

10/08/11 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Où Matt Damon travaille, Odd Future font les cons, Strut sort une compilation présentant Factory sous son aspect le plus dancefloor, et HBO traque les vrais superhéros...

Matt Damon à coup sûr dans l'espace, un peu moins dans la course à la présidence

© DR

Alors que suite à ses récentes sorties politiques, Michael Moore encourage visiblement très sérieusement l'acteur Matt Damon à se présenter à la présidence des Etats-Unis en 2012, l'ex-Jason Bourne est actuellement très occupé à Vancouver, où il tourne, chauve pour l'occasion, Elysium. L'affaire a de quoi faire un gros buzz puisqu'il s'agit en fait du nouveau film de Neill Blomkamp, très remarqué avec son District 9 potache mais de très bonne facture. Elysium est également un film de science-fiction, avec pour cadre une planète étrangère, 100 ans dans le futur, où Jodie Foster est à la tête d'un conglomérat industriel ayant quelques squelettes sur son disque dur. Le film est prévu pour début 2013. Pile-poil pour l'investiture présidentielle donc, huhu.

http://www.popsugar.com/Matt-Damon-Filming-Elysium-Canada-Pictures-18668460

---

Tyler The Creator et son collectif Odd Future ont beau être les grosses sensations hip-hop du moment, considérés comme des génies par beaucoup, cela n'empêche pas le producteur Steve Albini d'avoir tous voulu les étrangler un par un, suite à leurs comportements m***eux dans la vie de tous les jours. C'est ce qu'expliquait dernièrement l'Américain sur le forum du site de son studio, Electrical Audio, pas avare de détails sur le pourquoi et le comment de sa colère. Un message qui est depuis évidemment repris et commenté par de nombreux blogs et webzines musicaux.

http://www.factmag.com/2011/08/10/steve-alibi-wants-to-strangle-odd-future/

---

Factory, le label de Tony Wilson, est surtout connu pour son flair hors-pair et sa gestion financière fracassée. Joy Division, New Order, toute une ribambelle d'obscurs combos cold-wave derrière : ses débuts s'inscrivent clairement dans le post-punk. Une grosse dizaine d'années plus tard, avec les Happy Mondays qui plongent le Royaume-Uni dans l'acide et New Order qui remplit les stades britanniques, l'ambiance était alors nettement plus pop, dancefloor et droguée. Entre ces deux dates, Factory a évolué, passant d'un catalogue à l'âme tourmentée aux plaisirs hédonistes, sortant en fait énormément de maxis et de remixs principalement destinés aux dancefloors. Strut, label plutôt axé sur le funk et la house, compile et réédite en 2011 ces pépites souvent immensément cultes et pas foncièrement très obscures. En Belgique, par exemple, où Factory reste dans l'esprit de beaucoup très associé au Plan K bruxellois et aux Disques du Crépuscule, ces tracks aux antipodes de cette ambiance à l'âme grise sont loins d'être étrangers à tous ceux qui fréquentaient des discothèques comme le Canotier, le Mirano, l'Ancienne Belgique anversoise ou La Chappelle à Liège. Vintage dance-music, tournée générale !

http://thequietus.com/articles/06735-strut-to-release-factory-remix-comp

---

Diffusé ce lundi sur HBO, Real Life Superheroes est un film de plus avec des superhéros pour personnages principaux. Mais c'est un documentaire. Et les justiciers masqués sont réels, agissent dans la vie, dans la réalité de tous les jours. Cela valait bien une approche journalistique sérieuse...

http://www.newsarama.com/common/media/video/player.php?aid=43855

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires