Les régimes hallucinants de Robert De Niro et David Beckham fâchent la science...

30/12/10 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Où David Beckham boit de drôles de trucs, la science dans la SF, c'est pas toujours ça, Siruthai dépote, et la bédé européenne se porte mal tout en allant bien...

Les régimes hallucinants de Robert De Niro et David Beckham fâchent la science...

© DR

Les temps sont flous, les gens sont fous, et certaines stars de cinéma et des sports en particulier aussi, ce qui désole La Science, comme nous l'apprend The Guardian. Phénomène quasi planétaire depuis l'avènement de l'interview people, on ne compte en effet plus les David Beckham et autres Robert De Niro qui vantent à longueur d'entretiens des bracelets magiques qui font maigrir, des tablettes homéopathiques contre la malaria, divers régimes detox complètement bidons et même l'idée que boire du sperme après un rapport sexuel non protégé et interrompu est tout à fait bénéfique pour la santé!!! Seule star à garder toute la sympathie de la Faculté: Jennifer Aniston que certains médias trash suspectaient de suivre un régime à base de nourriture pour bébés. Haut et fort, elle a déclaré que la dernière fois qu'elle avait avalé ça, c'était il y a près de 40 ans!

http://www.guardian.co.uk/science/2010/dec/29/celebrity-endorsements-trashed-annual-list

---

Sciences pour les Nuls toujours, voici un grand classique: le top 10 des erreurs scientifiques dans les films de science-fiction. Cela va du bruit dans l'espace aux températures avoisinant des zéros absolus considérablement dopés par rapport à la réalité en passant par des gravités inexistantes et une certaine poésie remplaçant des vérités nettement plus gore!

http://www.topito.com/top-10-des-films-dont-les-scenaristes-ont-seche-les-cours-de-sciences

---

Blockbuster tamoul, Siruthai sort en janvier sur les écrans régionaux et bénéficie déjà d'un buzz des plus conséquents, vu son casting de mégastars locales. Comme souvent sous ces latitudes, on ne s'embarasse pas de ne s'en tenir qu'à un seul style cinématographique et Siruthai brasse donc à la fois polar second degré ultra-violent, comédie satirique sur les coulisses du show-business, romance prude et comédie musicale tubesque. Comme si Judd Apatow réalisait Machete, en d'autres termes... Enfin, version Bollywood...

---

C'est évidemment beaucoup moins sympathique et plus ardu à lire que les chroniques de nos éminents confrères spécialisés, mais qui aime les best of totalement objectifs et les chiffres et les faits dans leur nudité la plus absolue en matière de bande dessinée en francophonie européenne se doit évidemment de parcourir l'ACBD annuel. Quelques constats effrayants: production en hausse, ventes qui se tassent et toujours moins de 1500 auteurs vivant réellement du métier... A ECHELLE EUROPENNE!!! Etudiants en arts graphiques, il reste de la corde à la cave...

http://www.acbd.fr/images/stories/ACBD_BILAN_2010.pdf

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires