Le Weboscope du mercredi 2 juin

02/06/10 à 11:19 - Mise à jour à 11:19

Où Yussuf Jerusalem joue à Schaerbeek, le pixel art se documentalise, Corolian devient militaire en Serbie et l'art du full album show se questionne...

Le Weboscope du mercredi 2 juin

C'était dans l'un des tous premiers Weboscopes, il y a plus de 6 mois. On vous y annonçait le génie de Yussuf Jerusalem, groupe de rock garage improbablement français spécialisé dans la ballade à la fois lo-fi et néanmoins digne du jeune Bob Dylan mais aussi dans le death metal. Le groupe est aujourd'hui hébergé sur le label parisien Born Bad, qui a ressorti leur album de l'an dernier, le formidable Heart Full of Sorrow, en attendant le nouveau. Bref, ça roule vers la reconnaissance pour Yussuf Jerusalem, ici interviewé par Brain; alors que les garnements jouent ce soir à la Villette Sonique (Paris) et samedi 5 juin à la soirée Mauvaise Graine, rue Kessels 18, à dix-trente Schaerbeek, en compagnie d'autres cadors du rock brouillon et juvénil tels que Jack Of Heart, Cheveu, Feeling of Love ou encore Les Bourreaux! Ungawa, comme on disait jadis dans le milieu!

http://www.brain-magazine.com/index.php?option=com_content&view=article&id=3808:yussuf-jerusalem&catid=94:accueil&Itemid=6

Assurément, le sujet du pixel art et de la chiptune music (voir ces mots) mérite plus qu'un documentaire de 11 minutes sur YouTube. Pourtant, on n'est pas sûr d'avoir beaucoup plus à dire sur l'art de manier les gros pixels naïfs et de détourner les programmes musicaux des vieilles consoles de poches que tout ce que synthétise ici Simon Cottee, spécialiste australien de la question. Le bonhomme tient sinon un blog, évidemment davantage encore approfondi. Bidibidibidi!

Le doc: http://www.youtube.com/watch?v=7mqAZ06dwKU
Le blog: http://simoncottee.blogspot.com/

Coriolanus en latin, Coriolan pour éviter les mauvais jeux de mots, c'est le nom d'un personnage semi-légendaire de l'époque romaine, raconté par Plutarque dans un volume à partir duquel William Shakespeare a écrit une tragédie, vers 1605, 7 ou 9 (les avis divergent). Il s'agit d'un texte sur la corruption de la démocratie, sujet épineux s'il en est. En Serbie, où il a visiblement transposé l'action, l'acteur britannique Ralph Fiennes en tourne actuellement une adaptation cinématographique (post?) moderne avec aussi Gérard Butler et Vanessa Redgrave. Le film est prévu pour faire l'ouverture du prochain Festival International du Film de Belgrade, le Fest, qui fêtera ses 40 ans en 2011. Fera-t-il oublier l'autre adaptation contemporaine récente de Shakespeare, ce Scarface tapette des années 90? Hihihi...

http://coriolanus.the-movie-trailer.com/

Le " full album show ", soit le concert où l'artiste (Beach Boys, Lou Reed, Arthur Lee & Love, Pixies, Cure, The Neon Judgement...) reprend sur scène et dans sa chronologie initiale l'un de ses disques les plus mythique est une apparition récente. Non sans quelque désespoir et moquerie, un article de Fluctuat.net analyse ici le phénomène, avant tout décrit comme générationnel. C'est oublier qu'il y a pire encore que le full album show, soit la comédie musicale inspirée d'un groupe plus ou moins rock. Pour l'instant, cela ne concerne que Abba, Queen et Green Day. Mais gageons que d'ici quelques années, quelqu'un quelque part en plein été (yeah!) trouvera bien malin d'écrire un show basé sur les oeuvres de David Bowie, Nirvana, The Clash ou même Sonic Youth!
Sandinista: The Musical, on y est presque...

http://www.fluctuat.net/7138-L-invasion-des-concerts-albums

Serge Coosemans

Nos partenaires