Le Weboscope du mercredi 12 mai

12/05/10 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Où se distribuent les Gérard, se réhabilitent les Doors, revient Harmony Korine et disparaît Frank Frazetta.

Le Weboscope du mercredi 12 mai

Où se distribuent les Gérard, se réhabilitent les Doors, revient Harmony Korine et disparaît Frank Frazetta.

C'était avant-hier en vrai, hier soir retransmis sur Paris Première et depuis 2 jours recopié dans tous les médias que cela amuse : les Gérard 2010 (parodie des Césars récompensant les pires films français de l'année!) ont livré leur palmarès. Cocorico : Virginie Efira remporte celui du meilleur désespoir féminin!

http://www.ecrans.fr/Les-Gerards-du-cinema-tapent,9848.html

Tom Di Cillo, prince de la comédie new-yorkaise branchée durant les années 90 (Johnny Suede, The Real Blonde...) depuis reconverti en metteur en boîte de bêtes séries télé procédurières (Law & Order...) s'est mis dans la tête de réhabiliter l'image des Doors; plutôt mise à mal par le film d'Oliver Stone de 1993 et le culte grotesque dont bénéficie toujours Jim Morrisson. Uniquement basé sur des images d'archives pour beaucoup inédites, When You're Strange est un documentaire récité par Johnny Depp visiblement centré sur l'essentiel : les Doors, c'était plus un putain de groupe de rock que des rebelles en mousse, " les Velvet Underground de la Côte Ouest ", droits dans leurs bottes même quand les excès les faisaient zigzaguer jusqu'à la maison et, surtout, créatifs du début à la fin (5 ans!). Bref, un truc énorme, ce qui échappe visiblement à pas mal de djeunes à lire les commentaires sous l'article des Inrocks (groupe daté, surestimé, etc...) Qu'un film leur rende enfin justice, voilà qui allume notre feu, yeah!

http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/t/44848/date/2010-05-08/article/les-doors-a-lecran-reouvrir-les-portes/

Illustrateur de Conan, Tarzan, Flash Gordon et autres quartiers de bidoches en pagnes, Frank Frazetta est mort mardi, à l'âge de 82 ans. Considéré comme une sommité de la bande dessinée américaine pour adultes, il ne dessinait pas vraiment les femmes sur le modèle de Justine Henin et aimait les histoires remplies de démons, de vampires et de violence; option " série B " qui ne l'empêchait pas de vendre ses oeuvres et ses rétrospectives à des sommes carrément astronomiques. Si vous lisiez dans les années 70 et 80, outre la revue Métal Hurlant, de la fantasy et de la science-fiction en livres de poches (chez J'ai Lu, notamment), il y a de fortes chances que vous vous souveniez des couvertures signées de sa plume, présentant généralement un homme sur un cheval avec une arme barbare à la main et une femme peu vêtue mais en très bonne santé à leurs pieds, le tout sous un ciel plombé. Espérons pour lui qu'il ne s'ennuie pas trop au paradis, donc...

http://frankfrazetta.org/

C'est le retour du très polémique Harmony Korine (Julien Donkey Boy, Gummo...) et apparament, Trash Humpers ne va pas vraiment aider à le faire aimer de ses détracteurs, tant le film, présenté au récent Festival de Toronto, semble une nouvelle fois jouer avec les extrêmes et la crudité. On n'attend que de voir!

http://www.salon.com/entertainment/movies/trash_humpers/index.html?story=/ent/movies/review/2010/05/07/harmony_korine_trash_humpers

Serge Coosemans

Nos partenaires