Le Weboscope du lundi 12 avril

12/04/10 à 11:00 - Mise à jour à 11:00

Où Alan Mc Gee rend hommage à Malcolm Mc Laren, Polyphonic Size se reforme, Jay Dobyns importe sa polémique en Francophonie et Uwe Boll livre sa vision du psychopathe au bord de la crise de nerfs.

Le Weboscope du lundi 12 avril

Tirage du " Fauchez les rock stars " de la semaine : Malcolm Mc Laren, qui du management des New York Dolls à la vulgarisation du hip-hop en passant par ses frasques fashion avec Vivienne Westwood et la gestion de carrière des Sex Pistols aura assurément marqué la pop-culture contemporaine en profondeur. On vous évite l'historique façon Wikipédia et le débat consistant à trancher si le gusse était un escroc, un génie ou un génial escroc pour plutôt vous inviter à lire ceci : l'hommage d'Alan Mc Gee, autre manager légendaire et découvreur de talents polémiques (Oasis et Libertines, entre autres), qui nous y apprend notamment que Malcolm Mc Laren a sérieusement pensé un moment briguer la mairie de Londres!!!

http://www.guardian.co.uk/music/musicblog/2010/apr/09/malcolm-mclaren

La source est fiable mais au moment d'écrire ceci, il n'y a qu'une page Facebook pour la confirmer et l'annoncer : Polyphonic Size se reforme le temps d'un concert, le 5 mai, à la Maison du Peuple de Saint-Gilles!!! Si vous ne savez pas qui est Polyphonic Size, un cursus accéléré vous attend au bout de ce lien. Si vous le savez, please, ne vous pas battez pas au moment de former la queue devant l'endroit des retrouvailles.

http://polyphonicsize.free.fr/index.html

Sorti l'an dernier aux Etats-Unis et il y a quelques semaines en traduction française, No Angel raconte l'histoire de Jay Dobyns, un flic infiltré durant plusieurs années au sein d'un gang de motards. Si la critique littéraire aime généralement y voir comme un complément de choc au fameux Hell's Angels de Hunter S. Thompson, d'autres corps de métier ont des mots nettement plus durs pour le livre et celui qui l'a écrit. Les Hell's, bien sûr, qui le traitent assez logiquement de traître et de menteur mais aussi certains bloggeurs réputés bien informés, qui auraient des raisons de penser que Dobyns a exagéré certaines choses vues et même manipulé certaines personnes afin qu'elles commettent des crimes. Tout cela, histoire de rendre le dossier " plus sexy " et donc vendable à Hollywood. On peut commencer l'étude des arguments pour et contre ici, en plus de suivre des échanges réguliers d'insultes et de mises au point entre quelques figures concernées au premier chef :

http://www.agingrebel.com/?tag=jay-dobyns

Présenté demain soir dans le cadre du BIFFF, voici Rampage du très polémique Uwe Boll, l'histoire d'un sociopathe " bien décidé à nettoyer les rues de toute cette merde " afin que les " gens biens " puissent y vivre mieux. Eternel sujet pouvant produire des chefs d'oeuvre (Taxi Driver, The Dark Knight Returns...) mais si Uwe Boll produisait des chefs d'oeuvre, cela se saurait. Pop-Corn pour tous, en d'autres termes!

http://www.youtube.com/watch?v=VSRSoncoV4k

Serge Coosemans

Nos partenaires