L'immortalité à portée de tous: ta mère en skate à 142 ans, dirait Kevin Smith

18/06/10 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

LE WEBOSCOPE DU VENDREDI 18 JUIN | Où Kevin Smith fait dire des énormités à Bruce Willis, les sketchs adaptés en film, c'est pas top, la critique rock se planta et la science recherche l'immortalité.

L'immortalité à portée de tous: ta mère en skate à 142 ans, dirait Kevin Smith

Couple of Dicks, c'est comme ça que Kevin Smith (Clerks, Dogma...) voulait appeler sa comédie policière avec Bruce Willis. Warner n'a pas voulu du titre, ce sera donc Cop Out. À voir la bande-annonce, Warner n'a cela dit pas vraiment réussi à retirer le pied de Smith de la pédale qui produit les vannes scabreuses et les allusions geek aux films cultes de ces dernières années. C'est donc visiblement parti et bien parti pour deux heures de dialogues bites/couilles/nichons et de vannes sur Star Wars, Training Day et Batman. Hilarant sur deux minutes trente, il faut bien l'avouer. Ma mère? Ma mère aussi en rit, en fait... De là à attendre un grand spectacle familial...

http://www.kdbuzz.com/?bande-annonce-vost-top-cops-realise-par-kevin-smith-avec-bruce-willis

Là on l'on rigole généralement beaucoup moins, ma mère et moi (et tout le monde s'en fiche à voir le succès de ces films), c'est quand un sketch devient long-métrage. C'est assez régulier en France (Brice de Nice, Chouchou, Michael Youn, les Ch'tis...) mais aussi en Amérique, notamment chez Ben Stiller (Zoolander) et Sascha Baron-Cohen (Borat, Ali G, Brüno...). Fluctuat.net analyse cette tendance des plus vénale, à classer juste après les super-héros et les adaptations de jeux dans le catalogue des calamités sur grand écran.

http://www.fluctuat.net/7191-Du-sketch-au-cinema

Le critique rock, cette grosse enclume. Le NME a répertorié plus d'une vingtaine d'albums aujourd'hui classiques qui ont pourtant été laminés par la critique et une partie du public à leur sortie. Wu-Tang, Stone Roses, Led Zeppelin, Rolling Stones, Weezer... Ca défile et, facteur fun, le nom des sourdingues responsables est quasi à chaque fois rappelé. On ne désespère pas de voir un jour la même opération s'attaquer au monde francophone, ayant notamment le souvenir d'énormités méprisantes au sujet des Libertines ou de LCD Soundsystem dans la presse belge ainsi que de quelques perles techno dans les Inrocks!!!

http://www.nme.com/photos/when-critics-get-it-wrong-classic-albums-that-were-initially-slated/176419/1/1

La recherche scientifique de l'immortalité humaine, cela fait généralement sourire sous nos latitudes laïcardes. On y a même très vite tendance à classer l'affaire au rayon new-age. Aux États-Unis, ce n'est pas le cas. Le sujet est assez régulièrement exposé et débattu et pas seulement pour s'en moquer, aussi parce que la recherche sur "ce qui provoque la vieillesse et la mort" (ce dont on ne sait pas grand-chose, actuellement) est la piste la plus riche menant à un traitement contre le cancer. Les labos étant plutôt actifs, il se dit que l'espérance de vie pourrait très vite augmenter de 7 ans dans les années qui viennent et que les vieillards du XXIIème siècle atteindront en principe facilement 140 ou 150 ans. Cela provoque scepticisme, peur, espoir, vertige, questions éthiques et même amusement. Un panel d'émotions visiblement exploré avec grande intelligence par Jonathan Weiner, lauréat du Pulitzer scientifique 1995, au cours de son livre/enquête sur la recherche de l'immortalité, dans lequel il rencontre quelques scientifiques de premier plan.

http://www.villagevoice.com/2010-05-25/books/jonathan-weiner-follows-search-for-immortality/

Serge Coosemans

Nos partenaires