Halali critique général sur Robert De Niro à l'occasion de Little Fockers: Bob, what have you done?

24/12/10 à 09:00 - Mise à jour à 09:00

Où Vice déconseille des films romantiques, Robert De Niro se fait massacrer par la critique US et puis, c'est Noël, quoi...

Halali critique général sur Robert De Niro à l'occasion de Little Fockers: Bob, what have you done?

© DR

Toujours empreint de cette grande subtilité qui est sa marque de fabrique fondamentale, Vice nous proprose de revenir sur quelques "films de merde que les filles adorent publiquement". La sélection est franchement bizarre (qui a vu, garçon ou fille, l'Imaginarium du Docteur Parnassus, par exemple? Qui a aimé ça, surtout? Oui, qui?). Certaines critiques sont toutefois plutôt bien vues et les alternatives proposées du meilleur goût. On ne peut en effet que plussoyer quand plutôt que d'en rester à la gentille comédie 500 Jours Ensemble, le magazine conseille aux nouvelles admiratrices de Joseph-Gordon Levitt d'aller plutôt voir son travail chez Gregg Araki, dans le désormais classique Mysterious Skin. Sinon, ne louez aucun de ces films pour un Noël en solitaire, évidemment, sous peine de vous retrouver pendu(e)s lundi matin!

http://www.viceland.com/blogs/fr/2010/12/21/ces-films-de-merde-que-les-filles-adorent-publiquement/

---

Little Fockers, Mes Parentset Moi 3 en termes plus Imagibraine, est en train de se faire laminer par la critique américaine, qui n'y voit que vannes poussives sur le sexe et les pets en plus d'allusions aussi légères qu'un panzer à l'homosexualité (pour rappel, le personnage joué par Ben Stiller y a pour prénom Gaylord). A la vision de Little Fockers, il semble surtout que les chroniqueurs américains aient finalement décidé d'en finir avec l'indulgence accordée à Robert de Niro. Surtout qu'il a dans le film une scène avec Harvey Keitel, présence conjointe à l'écran qui fait mal aux cinéphiles, qui l'interprètent carrément comme un rappel en forme de doigt d'honneur que depuis une vingtaine d'année, la plupart des stars du Nouvel Hollywood des années 70 n'ont plus fait que cachetonner et apparaître dans les pires navets. Keitel un peu moins que De Niro mais cela n'empêche l'halali critique. Un exemple ici :

http://frontrow.dmagazine.com/2010/12/eyes-only-a-message-for-robert-de-niro-please-read/

---

Il n'y a pas que le sexe par surprise en Suède, il existe aussi une tradition qui consiste à passer le réveillon de Noël devant des retransmissions télévisées de vieux dessins animés Disney, dont des cartoons de Donald Duck datant des années 30 et étant aussi hystériques que foncièrement violents. Un article de Slate nous explique cette étrange manie.

http://www.slate.com/id/2239252/

---

Et puis, parce que c'est Noël, chantons tous en choeur :

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires