François Damiens, le "Bourvil belge"?!!!!!?!!*%?!§? Franck Dubosc le pense...

01/02/11 à 08:16 - Mise à jour à 08:16

Où François Damiens serait le "Bourvil belge", También La Lluvia semble promettre du grand cinéma, le punk s'invite à la Villa Médicis, et D/r/u/g/s mixe du son qui pète.

François Damiens, le "Bourvil belge"?!!!!!?!!*%?!§? Franck Dubosc le pense...

© DR

Du statut de Monsieur Zygo reloaded & made in Bel-RTL à celui de "Bourvil belge" (copyright Franck Dubosc) en passant par le Poelvoorde-bis de l'assommant et néanmoins culte Dikkenek (cela n'engage que nous), Libé a tracé le portrait d'une exportation bien de nos régions, François Damiens, acteur qui commence à drôlement creuser sa douve dans le paysage de la comédie francophone made in France, parfois délocalisée. En pleine "Rien à Déclarer"-mania, on fait tourner...

http://www.ecrans.fr/Francois-Damiens-Drolement-abrasif,11888.html

---

Prévu en Belgique pour le 6 avril, También La Lluvia (Even The Rain, Même La Pluie) est un film franco-ibérico-mexicain à la réputation affolante, réalisé par Iciar Bollain, scénarisé par Paul Laverty (qui a écrit dix films pour Ken Loach) et interprété par le toujours excellent Gael Garcia Bernal. Ce dernier y joue le rôle d'un réalisateur ambitieux et visionnaire, en partie inspiré par Werner Herzog, qui part en Bolivie tourner un film sur Christophe Colomb entendant bien dénoncer l'impérialisme et le colonialisme actuels au travers de la symbolique conquistador. Seulement voilà, vis-à-vis des populations indigènes payées une misère pour interpréter les Indiens massacrés par les Espagnols il y a quelques siècles, le monsieur se comporte comme un véritable con d'aujourd'hui. Et la région où il tourne son chef d'oeuvre soi-disant politique est au bord de la révolte vis-à-vis des pouvoirs locaux... Bref, un pitch de bouilloire qui siffle!

http://nymag.com/daily/entertainment/2011/01/even_the_rain_trailer_gael_gar.html

---

Le punk à la Villa Médicis, cet art de cracheurs de mollards dans le temple français le plus romain de la culture internationale? Ouais, mecton, c'est là que sont collectées jusqu'au 20 mars tout un tas de pièces graphiques des années no future, formant l'exposition essentiellement graphique (no music) de Europunk, exposition itinérante qui passera ensuite par Genève et qui ratisse des débuts américains du mouvement (New York Dolls, Richard Hell...) à sa transformation en new-wave au début des années 80 (Joy Division...). Gabba gabba!

http://musique.fluctuat.net/blog/47497-la-culture-punk-s-invite-a-la-villa-medicis-de-rome.html

---

D/r/u/g/s, duo techno de Manchester comme son nom l'indique plutôt intéressé par le beat qui défonce a concocté un mix pour Get Me, blog plus pointu que la pointe de l'épée de don Diego de la Vega. Y défilent quelques stars de la musique de danse camée, de Lawrence (mdma) à Pantha du Prince (huiles essentielles) en passant par Massive Attack (ganja), Isolée (méphédrone), Plastikman (ectasy) et le gentil Caribou (verveine). Forget the pope, take the dope. And dance!

http://www.thisisgetme.com/index.php/fullpost/getme_guest_mix_23_d_r_u_g_s/

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires