Fantômas, 100 ans, toujours vert!

08/07/11 à 10:25 - Mise à jour à 10:25

Où il est conseillé à HBO de rhabiller son personnel, Fantômas souffle sa centaine de bougies, la techno, c'est l'idéal en bagnole, et Meryl Streep is The Iron Lady.

Fantômas, 100 ans, toujours vert!

© DR

Comme on dit dans les cours de récré et chez les ouvriers en bâtiment, il y a généralement du monde au balcon dans les séries HBO, la nudité tant féminine que masculine (les gros zizis dans Oz et Rome, il y a déjà bien longtemps de cela!!!) ayant toujours été un gimmick un peu facile dans les productions de la plus fameuse des télévisions à péage américaines. À tel point que certains commencent à la trouver carrément gratuite, ras-le-bol qui ne relève pas forcément d'un excès de pudibonderie quand on voit les étalages de chair fraîche souvent quelque peu incongrus dans les récents True Blood, Boardwalk Empire et Games of Throne. "Time to tone down the tits, guys!", recommande dès lors une éditorialiste de premier plan du Los Angeles Times.

http://articles.latimes.com/2011/jul/03/entertainment/la-ca-hbo-breasts-20110703

---

Fantômas a officiellement 100 ans (102 en fait, mais chuuut...) et les Inrocks nous retracent l'histoire de ce bandit masqué et technophile qui n'a pas fini de hanter l'imaginaire, de se faire copieusement copier (Mission Impossible!!!) et même, selon ces rédacteurs qui ont encore abusé de la moquette, d'influencer feu Ben Laden. En attendant, Christophe Gans peine vraiment à monter son remake, Vincent Cassel venant de se désister.

http://www.lesinrocks.com/cine/cinema-article/t/67071/date/2011-07-05/article/fantomas-leternel-revenant/

---

Alléluïa, Vice Magazine, plus habitué à la grosse déconne qu'à la véritable pertinence, touche avec cette chronique une pure vérité: la techno, c'est très bien en club mais c'est encore mieux en bagnole!!! Va-va-voum, les gars!

http://www.viceland.com/fr/v5n6/htdocs/distant-planet-805.php

---

Chez nous, Joëlle Scoriels avait déjà essayé de se transformer en Margaret Thatcher au travers de l'aventure capillaire mais cette momentanée transformation n'était pas aussi réussie que celle de Meryl Streep pour The Iron Lady, biopic de la Dame de Fer qui retrace surtout les préparatifs de l'entrée en guerre du Royaume-Uni contre l'Argentine, à l'époque des Malouines, en 1982. Ca sent la visée d'Oscar avec la précision d'un Exocet.

http://cinema.fluctuat.net/blog/49699-trailer-meryl-streep-en-margaret-thatcher-dans-the-iron-lady.html

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires