Laurent Raphaël
Laurent Raphaël
Rédacteur en chef Focus
Opinion

19/11/13 à 17:10 - Mise à jour à 20/11/13 à 09:17

De l'origine d'une espèce

Fruit d'un croisement lointain avec le paresseux, il émet des grognements dès qu'on le sollicite pour autre chose qu'un repas ou une séance de shopping. Ses phrases préférées sont: "J'arrive", "Deux minutes", "Je vais le faire", "J'ai pas eu le temps".

De l'origine d'une espèce

© Kamagurka

L'édito de Laurent Raphaël

C'est une drôle d'espèce animale, pas menacée du tout même si elle se vit souvent comme ça. On ne peut pas dire qu'elle soit vraiment rampante alors qu'elle passe le plus clair de son temps en position horizontale. Quand elle ne chasse pas en meute dans la jungle urbaine à grands renforts de cris hystériques, elle s'enferme en effet dans sa tanière, où elle décolle rarement de sa couche, qui lui sert: un, de salle à manger; deux, de salon de maquillage (du moins dans sa version femelle); trois, de salle de cinéma; quatre, de cabine d'essayage; cinq, de poste téléphonique; six, de bureau.

Quand l'animal a déserté les lieux -sinon pas question d'envahir son espace vital-, on y trouve donc en vrac des miettes, des emballages éventrés, des flacons de vernis mal refermés, des vêtements maltraités, des feuilles froissées orphelines de leur classeur. C'est étonnant que les fabricants de meubles n'aient pas encore pensé à commercialiser des matelas avec routeur et chargeur incorporés ou des sommiers équipés d'un frigo... Ça faciliterait grandement l'existence de cet être pittoresque qui n'est pas du genre à se bouger pour rien.

Fruit d'un croisement lointain avec le paresseux, il émet des grognements dès qu'on le sollicite pour autre chose qu'un repas ou une séance de shopping. Ses phrases préférées sont: "J'arrive", "Deux minutes", "Je vais le faire", "J'ai pas eu le temps".

Mais il faut se méfier des apparences. Son air un peu déprimé et ses gestes lents cachent en réalité un tempérament volcanique. Demandez-lui l'impossible -jeter ses crasses dans la poubelle par exemple- et le spécimen entre aussitôt en éruption, ce qui a au moins le mérite de réveiller sa pâleur endémique.

Doté d'une horloge biologique inventée par des Chinois, d'où sans doute le décalage horaire, il a une méchante tendance à piquer du nez pendant la journée et à s'enhardir à la nuit tombée. Vers trois heures du matin, on peut l'observer dans son habitat naturel en train de mater, les yeux rougis, la saison 5 de Vampire Diaries, casque sur la tête. Un pléonasme puisqu'il ne quitte que rarement cet appendice auditif, la musique berçant ses humeurs en dents de scie. Vous aurez beau lui expliquer le lendemain matin quand il faudra l'arracher au marteau-piqueur à un sommeil en béton que ce serait peut-être une bonne idée de se coucher un rien plus tôt, il vous jettera un regard morne comme si vous veniez de dire la pire ânerie du monde.

Partager

Skrillex et Justin Bieber ont été défenestrés. Ouf. Drake, Tyga, Tyler the Creator ou Pusha T ont pris le relais.

Attention, il a des qualités l'animal! Avec le temps, son poil s'adoucit, ses griffes s'arrondissent. En ce moment, le spécimen qu'on héberge chez nous a par exemple fait un bond en avant dans ses goûts musicaux. Skrillex et Justin Bieber ont été défenestrés. Ouf. Drake, Tyga, Tyler the Creator ou Pusha T ont pris le relais. On en viendrait presque à échanger nos compiles.

Mieux, il lui arrive même d'ouvrir un livre -bon d'accord, il est imposé par l'école, mais quand même- sans entendre ruisseler un long fleuve de soupirs. La créature n'est même plus complètement hermétique à l'idée de s'aventurer en dehors des sentiers battus de la comédie US. On l'a même surprise dernièrement en train de se délecter d'un bon vieux Hitchcock.

Mais il faut y aller en douceur, sans forcer, pour ne pas l'effrayer, au risque sinon de la voir réintégrer sa coquille vide. Le monde hostile des adultes l'effraie, la dégoûte un peu. Elle n'est pas pressée d'intégrer le cycle infernal métro-boulot-dodo. C'est physique. Et pour tout dire, parfois on envie son insouciance, son indolence et sa liberté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires