David Lynch, génial ou horripilant, fait le buzz avec son clip

13/04/12 à 09:56 - Mise à jour à 09:56

Où Andrew Weatherall et Scratcha DVA ravivent l'électronique à leurs manières, Redemption a l'air d'un bon western, Instagram nous faire voir le présent comme un futur passé et David Lynch fait du Lynch.

David Lynch, génial ou horripilant, fait le buzz avec son clip

© DR

Dans l'univers hautement concurrentiel des compilations de musique électronique mixées, où Fabric continue de tenir la dragée haute, voici venir une nouvelle série, intitulée Masterpiece, et lancée sur le marché par le Ministry of Sound, méga-discothèque et empire financier du sud de Londres. Le premier à se coller à l'exercice n'est autre qu'Andrew Weatherall, qui y décline sa science sur 3 CD et 36 morceaux, sélection plutôt axée sur ses préférences actuelles même si on y déniche également quelques vieilleries (mais pas Loaded, ni My Bloody Valentine, ni les Happy Mondays)! Tout cela est très calibré pour la fiesta!

http://www.residentadvisor.net/news.aspx?id=16344

---

Encore un western! Rien d'étonnant, Hollywood en sort par paquets de douze depuis True Grit et en attendant Django Unchained. Celui-ci a toutefois l'air nettement meilleur que les autres, même si les clichés des gueules burinées et des types taciturnes sont au rendez-vous. Il conte une histoire vraie et suffisamment étrange que pour s'avérer troublante: celle d'un profanateur de sépultures condamné par sa communauté à l'exil dans une région très inhospitalière, les alentours du Grand Lac Salé. Seulement pour que peine il y a, décide le juge, il faut que le zigomar survive et puisse tirer leçon de sa punition. D'où l'envoi d'un chaperon, un sheriff qui non seulement se demande un peu ce qu'il fout là mais se doit aussi de défendre le gredin quand celui-ci est attaqué par des villageois bien déterminés à le lyncher. Cela s'appelle Redemption et cela peut s'avérer vraiment très très bien.

http://trailers.apple.com/trailers/independent/redemption/

---

Instagram, Facebook, truc de nerds, blablabla... Et si on nous incitait tout simplement à regarder notre présent comme un futur passé?

http://www.ecrans.fr/On-nous-incite-a-regarder-notre,14465.html

---

Le clip de David Lynch compile tout ce qui séduit ou horripile chez le bonhomme et c'est sans doute pour cela qu'il fait le buzz, avec son ambiance genre "Twin Peaks revu pour la génération Vice". J'ai personnellement tenu un peu plus de 65 secondes, mais chacun fait fait fait ce qui lui plait plait plait.

http://www.vice.com/fr/read/on-sort-le-tout-nouveau-clip-de-lynch-en-exclu-sur-noisey

---

Pour un vieux de la vieille comme celui qui tient ici les rennes, Scratcha DVA, combo britannique en pleine montée de hype, ça renvoie surtout à cette période des nineties molles où Massive Attack et LTJ Bukem tenaient le haut du pavé avec leur musique "urbaine post-moderne" qui refoulait surtout beaucoup de tentations boboïsantes et de ganja à la tonne. Pour un collaborateur du magazine Dummy, à coup sûr issu de la génération Y, l'album Pretty Ugly est par contre l'occasion de remettre en question son rapport à la beauté, au travers d'un article semi-intello, semi-délirant. Ganjaaaaaa!

http://dummymag.com/features/2012/04/06/how-electronic-dance-music-shapes-and-shifts-our-ideas-of-beauty/

Serge Coosemans

Nos partenaires