Philippe Cornet
Philippe Cornet
Journaliste musique
Opinion

20/01/12 à 16:03 - Mise à jour à 16:03

CTRL+C, CTRL+V

En Suède, l'église du Kopimism vient d'être reconnue culte officiel. Elle promet le salut par le biais du téléchargement. Même pas une blague.

CTRL+C, CTRL+V

La chronique de Philippe Cornet

Les Suédois sont des gens posés, réfléchis, égalitaires. Bien sûr, de temps en temps, ils tuent un Premier Ministre (Olof Palme, 1986) mais, globalement, ils prônent la tolérance en intraveineuse. Il a quand même fallu 3 tours de chauffe à leur gouvernement national pour reconnaître, un peu avant Noël, L'Eglise du Kopimism comme religion officielle. Les législateurs ont peut-être calé devant le précepte premier des kopimistes (...): "La copie d'information par le partage de fichiers équivaut à un acte religieux (sic)." Les CTRL+C et CTRL+V -raccourcis pour le copier-coller sur le clavier de l'ordi- devant être reconnus comme "symboles sacrés", au même titre que la croix, le croissant ou l'étoile de David . Pourquoi pas, même si cela semble moins facile à fabriquer en pendentif doré chez les Pakistanais de la Galerie Agora. La congrégation en question n'est pas la lubie d'un vieux fumeur de moquette -fût-elle digitale- mais le think/thank perso d'Isak Gerson, étudiant en philo de 19 ans. Le type, qui ressemble à un mix photoshopé de skinhead faisant tardivement sa communion et de militant MR habillé chez OXFAM, a déclaré ceci: "Pour L'Eglise du Kopimism, l'information est sacrée et la copie est un sacrement (...). Donc, l'acte de copie est central à la vie de l'organisation et de ses membres." Et Isak d'ajouter, mi-Monty Python accidentel, mi-descendant d'Ignace de Loyola: "Etre reconnu par l'Etat de Suède est un grand pas pour tous les partisans de Kopimi. Espérons que cela signifie une avancée vers le jour où nous pourrons vivre notre foi sans crainte de persécution." Ce garçon aime visiblement servir une bonne tranche de dialectique sur la liberté entre 2 téléchargements, attention, non illégaux!

Branche belge

C'est là qu'on y perd un peu notre suédois: bien que ne prônant pas officiellement le téléchargement illégal, l'Eglise se positionne en faveur de la "distribution libre de la connaissance à tous". Autrement dit, dans un pays comme la Suède, qui combat fermement le piratage informatique, cela revient à fabriquer un double jeu qui séduira a) les ados qui n'ont de toute façon jamais acheté ces rondelles plastiques appelées CD b) les Jésuites qui adorent le double langage et un brin de châtiment autant corporel que moral c) les tenants de l'Apocalypse 2012 qui trouveront en L'Eglise K des barjots alter-millénaristes fans des drogues dures numériques. Au final, cela ne changera pas grand-chose à la confusion d'époque: ni à la débandade de la propriété intellectuelle, ni à la quête d'un format mutant, entre religions séculaires, idéologies (cramées) et esthétiques aussitôt dites, aussitôt démodées. Ah oui, il n'y a pas encore de branche belge au Kopimism, alors que les adeptes se regroupent en Russie, au Danemark ou en France. Avis aux paroissiens potentiels du Download sacralisé: pour les questions et le reste, vous pouvez adresser vos requêtes directement au grand prophète, isakgerson@gmail.com. Dites-lui qu'on attend impatiemment la suite.

Nos partenaires