Philippe Cornet
Philippe Cornet
Journaliste musique
Opinion

15/11/11 à 17:36 - Mise à jour à 17:36

Chemins de croix

Daniel Darc posant à genoux dans une église pour son nouveau disque ou Justice en croix très médiatisée. Dernières tendances célestes d'une mode récurrente.

La chronique de Philippe Cornet

Le rock et les bondieuseries, vieux et vaste sujet qui date au moins de Little Richard. Pour rappel, au milieu des années 50, le vintage rocker contemporain d'Elvis débarque maquillé, embijouté et perruqué. Le "ptit Richard" n'est pas seulement un pratiquant du rock'n'roll débridé, il est aussi adepte d'une sexualité orgiaque: bi, il invite régulièrement des messieurs à honorer sa girlfriend en sa présence. Ayant grandi avec ses 11 frères et s£urs dans une famille top religieuse de Géorgie, Richard culpabilise: lors d'un concert australien en octobre 1957, voyant passer une boule de feu dans le ciel, il prend pour signe divin ce qui n'est que le lancement du Sputnik 1 (...). Cela le convainc de quitter sa vie de débauche et, pour preuve de son engagement, il jette sa bague à 8 000 dollars dans les eaux -pourtant non bénites- de Sydney... Le Ptit Richard fera d'autres allers-retours entre péchés et crucifix, sans jamais se départir d'une odeur sulfureuse. A (bientôt) 79 ans, il porte toujours sa croix.

Pour éviter l'enfer

Sur la pochette de son tout nouvel album, La taille de mon âme, Daniel Darc pose agenouillé, dans le cadre d'une église aux signes baroques. Le livret intérieur s'ouvre par une photo du chanteur dans la nuit, exhibant la large croix tatouée qui décore le haut de sa poitrine. Né juif mais converti au protestantisme à la fin des années 90, Darc/Rozoum enfonce la pédale religieuse sur ce disque visiblement chargé de fantômes rédempteurs. Entre des poèmes sur les amis disparus et des gels de mélancolie vénéneuse, il place ses propres phrases d'Evangile: "Bénissons le seigneur/Le seigneur nous a sauvés" (Variations), "Pourtant comment faire/Pour éviter l'enfer/L'enfer" (Les voeux de bonne année), "Sois pardonné/ta douleur te bénit/Sois ordonné/Saint parmi les maudits de l'amour" (Sois sanctifié). On peut évidemment railler le chemin qui a mené Darc de l'héroïne à l'opium du Peuple, mais en sa faveur, reconnaissons qu'il dépasse la simple pose symbolique. Genre largement pratiqué par Madonna, voguant du port de la croix XXL -période Like A Prayer- à l'actuelle défense d'une branche mystique du judaïsme, la Kabbale, pratiquée et vantée comme un nouveau démaquillant épatant. Chez le duo français Justice, l'utilisation de la croix apparaît plutôt comme un élément interrogateur, genre: "Notre musique est-elle un nouveau culte?" Autant que comme décor scénique, en version lumineuse, donnant à leurs concerts un petit air de fin de soirée technoïde à Lourdes. Il se dit que la croix justicienne viendrait d'une pochette de Metallica qui produisit aussi, en 1988, un album titré "...And Justice For All". Alors, conviction réelle ou ameublement médiatique? Xavier de Rosnay et son complice Gaspar Augé portent bien du cuir et des moustaches: cela n'en fait pas pour autant des bikers ni des stagiaires chez Village People.

Nos partenaires