Ça y est, la Belgique tient son premier mook!

- Mis à jour

Source: Focus Vif

Ce terme barbare désigne une publication hybride sans pub à mi-chemin entre la revue et le livre, et faisant la part belle aux textes longs et à l'illustration sous toutes ses formes. Son nom: 24h01.

Ça y est, la Belgique tient son premier mook!

24h01 © DR

24h01 ne cache pas ses influences, de XXI, pionnier français du genre, à Granta. Comme ces ténors, le nouveau venu, qui a recouru au crowdfunding pour se financer, ambitionne de décrire le monde en général, et la Belgique en particulier, avec un regard d'auteur tout en prenant "le temps et le recul nécessaires pour s'attarder sur certains événements", comme l'expliquent dans l'édito le tandem Nathalie Cobbaut-Olivier Hauglustaine.

La première impression est plutôt positive. Esthétiquement, 24 h 01 a de l'allure, même si sur la longueur, le recours systématique aux dessins indés, souvent abstraits, finit par lasser.

Quant au fond, il y a à boire et à manger, corollaire inévitable d'un titre qui fonctionne sur le bénévolat de ses contributeurs. Les bonnes idées (une balade anthropologique le long de la frontière linguistique) côtoient les sujets réchauffés (le portfolio de Gaël Turine sur l'art outsider, déjà vu ailleurs), voire dispensables (le "reportage BD" en mode 8 bits).

On est quand même très loin des prétentions au journalisme littéraire affichées... Bref, un premier essai honorable mais les courageux qui ont relevé ce pari vont devoir élever le niveau d'un cran dès le deuxième numéro pour espérer imposer un format qui bouscule des habitudes de lecture déjà passablement ébranlées.

24H01 EST EN VENTE AU PRIX DE 17,5 EUROS SUR WWW.24H01.BE ET DANS LES BONNES LIBRAIRIES.

L.R.

En savoir plus sur:

Réagir

Nos partenaires