Bons plans sorties pour le week-end

09/12/11 à 10:28 - Mise à jour à 10:28

Peu importe le froid, l'agenda culturel ne se désemplit pas. Comme chaque vendredi, Focus vous propose le meilleur du week-end: concerts, clubbing, cinéma, expos...

Bons plans sorties pour le week-end

© DR

MUSIQUE

Soirée Actionnaires #4Où: Potemkine, Porte de Hal, Bruxelles
Quand: vendredi 9 décembre dès 21h
Quoi: Et de 4! Le 9 décembre prochain aura lieu une nouvelle édition des soirées Actionnaires, au bar Potemkine, le nouveau repaire branché du bas de Bruxelles. On l'avouera, il faut oser baptiser un concept de soirée d'un tel nom. Les réjouissances n'ont heureusement rien de la sinistre réunion financière de société. Derrière le projet, on trouve en fait les organisateurs du Nouvel An Belge à Paris (déjà tout un programme). L'idée des soirées Actionnaires: présenter un magazine, un label, un blog "à travers les artistes qu'il ou elle défend". Le magazine Gonzaï et le label JauneOrange ont notamment ouvert le feu. Le 9 décembre, c'est le label indé français Clapping Music qui sera cette fois-ci mis à l'honneur, avec le concert de Yeti Lane. Soit le duo formé par Ben Pleng (Herman Dune) et Charlie B. (Cyann & Ben). Les 2 Parisiens viendront présenter leur nouvel EP, qui devrait jongler entre mélodies pop et réminiscences krautrock. Cerise sur le gâteau: le concert, suivi d'un DJ set, sera gratuit.
www.actionnaires.be

The NamesOù: Magasin 4, 1000 Bruxelles
Quand: samedi 10 décembre
Quoi: Pour les moins de 40 ans, on rappelle The Names, c'est ce groupe belge qui, dans la grande époque new wave, avait signé sur le mythique label de Joy Division, Factory Records, rien que ça. Et qui, de plus, compte notre critique cinéma Louis Danvers dans ses rangs, sous le nom de Michel Sordinia. A l'affiche 100% new wave/post punk au Magasin 4, on retrouvera également les franco-américains de In Broken English et les franco-italiens de Object.
www.magasin4.be

Lucy Lucy! & FriendsOù: Atelier 210, 1040 Bruxelles
Quand: samedi 10 décembre
Quoi: Depuis le temps qu'ils écument les festivals wallons, les 5 Lucy Lucy avaient bien droit à leur date en club. Histoire marquer le coup, le groupe a demandé à ses amis de le rejoindre sur les planches de l'Atelier 210: The Tellers, Great Mountain Fire, Austin Lace, Malibu Stacy, Le Yéti... seront de la partie.
www.atelier210.be

LeftoriumOù: AA Docks, 1070 Bruxelles
Quand: samedi 10 décembre
Quoi: Après la venue d'Ivan -le terrible- Smagghe en novembre, les soirées Leftorium de Geoffroy (Mugwump) enchaînent directement avec un nouveau line-up prometteur: à côté de Tobia Thomas (Kompakt), ni plus ni moins qu'Andrew Weatherall, légende de la dance music made in UK.
www.leftorium.be

---

CINEMA

KieslowskiOù: Flagey, 1050 Bruxelles
Quand: du 11 au 29 décembre
Quoi: Il nous a quittés voici 15 ans déjà! Mais la place de Krzysztof Kieslowski dans le cinéma est assurée pour longtemps. Une nouvelle rétrospective, présentée à Flagey jusqu'à la fin du mois, propose de voir ou de revoir sa fameuse trilogie des couleurs, ainsi que la sublime Double vie de Véronique. Quatre occasions de vibrer, de s'émerveiller (même douloureusement). Quatre occasions d'admirer une actrice au sommet de son art, aussi. Irène Jacob (La Double vie de Véronique), Juliette Binoche (Trois couleurs: bleu), Julie Delpy (Trois couleurs: blanc) et... encore Irène Jacob (Trois couleurs: rouge) déclinant d'inoubliables variations féminines pour le cinéaste du Décalogue. Chaque film fait l'objet de plusieurs projections. Tous les détails sur le site.
www.flagey.be

Moneyball ***En salles depuis le 7 décembre
DRAME SPORTIF | S'attachant au destin d'un homme -joué par Brad Pitt- qui, en coulisses, a révolutionné la manière d'envisager le baseball, un film qui, l'air de rien, subvertit les codes du film sportif.
Notre critique

Le Chat potté ***En salles depuis le 7 décembre
ANIMATION | Le personnage du chat botté, auquel Antonio Banderas prête sa voix, s'était acquis une telle popularité, au sein de la saga de Shrek, qu'il se voit aujourd'hui consacré un film à lui tout seul. L'action se situe avant la rencontre du félin latino avec l'ogre péteur, et méritait assurément d'être contée.
Notre critique

Don't Be Afraid of the Dark ***En salles depuis le 7 décembre
HORREUR | Il plane sur Don't Be Afraid of the Dark un délectable parfum de film d'horreur à l'ancienne. Rien que du fort classique, sans doute, dans cette histoire qui voit une fillette solitaire et renfermée découvrir que le sous-sol du manoir gothique fraîchement acquis par son père et sa belle-mère à des fins de restauration est infesté de petites créatures sinistres aux intentions tout sauf amicales.
Notre critique

---

DIVERS

Charles BurnsOù: M-Museum, Vanderkelenstraat 28 à Leuven
Quand: du 8 décembre au 11 mars
Quoi: Que le malaise est beau quand il est dessiné par Charles Burns. Un malaise, ou plutôt une étrangeté, omniprésente dans les romans graphiques de l'Américain, qui vient de se trouver l'écrin qu'il lui fallait en Belgique: le M-Museum Leuven lui consacre tout l'hiver une grande rétrospective. Et lui aussi aime les mélanges inattendus et les chocs de culture: le "M", inauguré en 2009, a pris l'habitude d'organiser des expos temporaires très contemporaines au milieu du gothique flamboyant et des maîtres flamands qui font le gros de sa collection permanente! Des maîtres eux-mêmes enfermés dans des murs à l'architecture austère, massive et moderne, au beau milieu de la ville... Les 200 oeuvres de Charles Burns devraient donc s'y sentir comme chez elles, lui qui vient d'entamer avec Toxic le premier pan d'une trilogie (et premier album en couleurs) faisant explicitement référence à Hergé et aux fondamentaux de "notre" bande dessinée. On pourra y découvrir de nombreux originaux de Toxic et de Black Hole, et près de 30 ans de travaux divers, au cours desquels il a soigneusement gratté la croûte de l'âme américaine... Sa vie le résume mieux que nous: Charles Burns était sur le même banc que Matt "Simpsons" Groening, avant d'être remarqué et de publier avec Art "Maus" Spiegelman.
www.mleuven.be

Pauline CornuOù: La Médiatine, chaussée de Stockel 45 à 1200 Bruxelles
Quand: jusqu'au 8 janvier
Quoi: Depuis plus de 30 ans et avec la régularité d'un métronome, le Centre Culturel Wolubilis organise Monographies d'Artistes, une exposition annuelle en forme d'arrêt sur image. Une pause bienvenue qui prend à chaque fois le pouls de l'oeuvre de 2 artistes évoluant dans le contexte plastique de la Communauté française. Par le passé, des travaux aussi divers que ceux d'Hell'O Monsters, Juan Paparella ou Xavier Mary y ont été auscultés -notamment par le biais de petits catalogues toujours très justes. Cette année, c'est au tour de la version "Arts 10+1" de voir le jour -comprendre l'édition 2011. L'évènement réunit Medhi-Georges Lalhou -dont on a évoqué l'univers métissé la semaine dernière à travers son site Web- ainsi que Pauline Cornu. Cela fait un moment que l'on a à l'oeil les dessins ténus et autres installations de cette plasticienne bruxelloise née en 1980. La force de ses représentations est inversement proportionnelle au minimalisme de son trait. Son dessin ne tient qu'à un fil, celui qui fait le contour -parfois en creux- de personnages qui existent à peine sur la feuille blanche maculée de rouge. Souvent bridées et ficelées à l'existence par une encombrante nécessité, ses silhouettes sont toujours comme en partance. Ce trait ténu, Pauline Cornu le transpose également en 3 dimensions à travers l'usage du fil -de laine, celui-là. Elle n'en reste pas là, elle nous invite à voir à travers les tables et en dessous des choses. Le fil rouge qui traverse cet univers à découvrir rapidement? Une fine légèreté. Une oeuvre de peu de poids au sens le plus noble du terme... de celles qui mettent nos yeux en appétit.
www.wolubilis.be

FocusVif.be, L.H., O.V.V., M.V., N.C., L.D., J.-F.Pl.

Nos partenaires