Bons plans sorties pour le week-end

04/11/11 à 11:47 - Mise à jour à 11:47

Soirée Plastic, Buzz on your Lips, FIFI, Bis-ARTS... Comme chaque vendredi, Focus épingle le meilleur des sorties du week-end pour remplir vos agendas.

Bons plans sorties pour le week-end

© DR

Musique

PlasticOù: The White Hotel, avenue Louise à Bruxelles
Quand: vendredi 4 novembre
Quoi: Always Art - More Noise, annonce la tagline. Devenu incontournable à Bruxelles, les soirées Plastic remettent le couvert pour la 8è fois au White Hotel, dont les 10 étages seront envahis de concerts, performances et installations artistiques. Et il y en aura pour tous les goûts: électro, jazz, rock, hip-hop, expérimental...
www.plasticbrussels.com

oOoOOOù: Steelgate, rue des Chartreux à Bruxelles
Quand: vendredi 4 novembre
Quoi: Jamais en rade quand il s'agit d'organiser des soirées de derrière les fagots, Buzz on your Lips accueillera oOoOO (à prononcer "OH"), pour la première fois en live en Belgique - après avoir échauffé le Domino Festival il y a quelques mois. Chris Dexter sera ici accompagné de Butterclock au chant, et Maruosa, Enduser et Burial Hex se succéderont également sur scène. Du lourd.
www.buzzonyourlips.be

Aidan & the Italian Weather LadiesOù: Atelier 210 à Etterbeek
Quand: vendredi 4 octobre
Quoi: Le folkeux irlandais émigré en Belgique -et qui s'est entouré de pas moins que Wallis Bird, Bobby McFerrin, Damien Rice ou Conor O'Brien (Villagers)- viendra présenter quelques morceaux de son album à venir, Le grand discours, dans le cadre fraîchement rénové de l'Atelier 210. D'avance touchant.
www.atelier210.be

Ryuichi SakamotoOù: Bozar, Bruxelles
Quand: samedi 5 novembre
Quoi: Difficile d'imaginer carrière plus protéiforme que celle de Sakamoto. Entre pop synthétique (son groupe Yellow Magic Orchestra), new wave (son travail avec David Sylvian), accointances rock (ses collaborations avec Bowie...) et musiques de film (Furyo, Le Dernier Empereur...), le Japonais a toujours aimé musarder. Esprit ouvert et activiste écolo engagé (plus que jamais, depuis la débâcle nucléaire de Fukushima), il continue de multiplier les envies musicales. De passage au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, il sera accompagné cette fois d'un trio acoustique, avec Jaques Morelenbaum au violoncelle et Judy Kang au violon. Encore et toujours un événement.
www.bozar.be

---

Cinéma

Drive ****En salles depuis le 2 novembre
FILM NOIR | Ancré dans la meilleure tradition du film noir, ce récit tendu à l'extrême prend pour personnage central un as du volant, cascadeur pour le cinéma et qui loue aussi ses services à des braqueurs soucieux de semer d'éventuels poursuivants.
Notre critique

L'Exercice de l'État ****En salles depuis le 2 novembre
FILM POLITIQUE | Pierre Schoeller sonde la chose politique avec une puissance cinématographique quasi hallucinée dans un film qui donne le tournis.
Notre critique

The Future ***En salles depuis le 2 novembre
DRAME | Scénariste, actrice et réalisatrice de The Future, Miranda July est aussi musicienne, écrivaine et performance artist. Avec un même bonheur de créer et de partager.
Notre critique

Festival international du film indépendantOù: Centre culturel Jacques Franck, Bruxelles
Quand: jusqu'au 6 novembre
Quoi: Vitrine des cinémas du monde, le Festival international du film indépendant plonge, chaque année, au coeur de cinématographies peu connues. Trente-huitième du nom, le millésime 2011 ne fait pas exception à la règle, avec un focus sur le cinéma néo-zélandais, présent à travers 3 longs métrages (dont Predicament de Jason Stutter, en ouverture) et une poignée de courts. La suite de la sélection balaie, pour sa part, les horizons les plus divers, de l'Irak aux Philippines en passant par le Bhoutan, l'Egypte (avec 18 Days, film collectif sur le printemps arabe) ou... la Belgique, pour une compétition de courts métrages, mais aussi la projection des dernières réalisations du cinéaste de l'absurde, Jean-Jacques Rousseau. Présidente du jury, la comédienne Hafsia Herzi y présente par ailleurs sa première réalisation, Rodba, les autres séances spéciales étant consacrées aux documentaires La Chine 1971 de Gérard Valet et Henri Roanne, et Toubkal, une montagne intérieure de Bruno Clément. Ne traînez pas, le festival se termine déjà dimanche!
Retrouvez nos compte-rendus tout au long du festival sur www.focusvif.be , rubrique Cinéma. www.centremultimedia.org/fifi

Rétrospective Walter SallesOù: Flagey, Bruxelles
Quand: jusqu'au 21 décembre
Quoi: Dans le cadre d'Europalia.Brasil, Flagey et la Cinematek mettent le cinéma brésilien à l'honneur, avec entre autres une rétrospective consacrée au réalisateur Walter Salles. Le brésilien, ayant imprimé sa touche personnelle et moderne au road movie avec notamment The Motorcycle Diaries ou Central do Brasil, sera présent à Flagey le 6 novembre pour une rencontre/projection. Une douzaine de titres seront projetés tout au long de la rétrospective qui se clôturera le 21 décembre.
www.flagey.be

---

Divers

Bodybuilder's World (Kurt Stallaert) Où: Galerie Buda, 14, Buda à 1730 Asse
Quand: jusqu'au 4 décembre
Quoi: Le Belge Kurt Stallaert est réputé pour son travail de photographe publicitaire mais également comme une valeur sûre du shooting mode. Les opportunités de voir ses oeuvres persos sont plutôt rares, l'homme détestant les événements qui klaxonnent. C'est donc une petite galerie intimiste, sur ses terres natales, qu'il a choisie pour renouer avec les projecteurs. Dans le cadre d'une maison-galerie et en 12 images seulement, il expose l'esthétique qui le fascine: celle des bodybuilders. Stallaert photographie un monde imaginaire où hommes, femmes et enfants affichent les mêmes pectoraux saillants... qu'ils soient autour d'une table, au bureau ou même dans une plaine de jeux. En bonus, on pourra voir une partie inédite de cette série qu'il a déclinée en Gambie à la faveur d'un séjour sur place.
www.budart.be

Bis-ARTSOù: PBA+Eden, Charleroi
Quand: du 1er au 5 novembre
Quoi: A la Toussaint, les spectacles les plus étranges déboulent dans ce bon festival de Charleroi Bis-ARTS. Théâtre, cirque, marionnettes, musique et une devise: "Des spectacles insolites dans des lieux insolites." Et comment! Rêveries nous invite carrément dans un container installé au parking des Mutualités Socialistes (sic). Un spectacle en petit comité, pour un voyage musical "coussin-moelleux". Autre insolite: Idéal Club par la Cie "26 000 couverts", qui propose, dans un hangar, un cabaret-musical, "Monthy Pythons versus Jérôme Deschamps". Bis-ARTS aussi, le Bruised Fruit, performance plastique de Sarah Manya sur les... sucreries. Ailleurs, des funambules jouent Sur la route d'OEdipe, tandis que des clowns nous embarquent au Jardin avec serre, brouette et tuyau d'arrosage. On est aussi convié à une tablée chic de barons/baronnes (emperruqués, etc.), pour un concours de délires mythomanes dans La Taverne de Münchausen. Bis-ARTS se termine en compagnie d'une dizaine de circassiens-musiciens se moquant des fervents nationalistes, avec une "after" DJ... Colonel! Bizarre, Bis-ARTS.
www.pba-eden.be

10 ans de la compagnie GiolisuOù: Théâtre Marni et Brigittines, Bruxelles
Quand: du 3 au 6 novembre
Quoi: A travers la danse contemporaine, ils questionnement l'universalité de l'homme, son exil, ses égarements, et le monde dans son organisation. Ils nous donnent rendez-vous parfois à 7 h du mat, dans un parking, dans une salle, sur le bitume. Lisa da Boit et Giovanni Scarcella, 2 danseurs-chorégraphes italiens installés en Belgique fêtent les 10 ans de leur compagnie Giolisu. L'occasion d'une rétrospective sélective, centrée sur les oeuvres récentes. A revoir leur primé Ultime exil (2007), interrogation sur la frontière. En duo, un couple se faufile dans la brume, tente de se rapprocher, sous un agressif va-et-vient de spots très "contrôle de douanes". Ultime exil se jouera en 2 ambiances, en salle et dans un parking! Autre opus repris: LOSS (2010) sur le "corps sans volonté". Devant un écran de paysages désolants de fonte des glaces et autres, le corps "sur la faille" du monde s'égare et se cherche, sur une musique sourde et redoutable, jouée "live". A côté de ces 2 bons spectacles, très "requiem pour le monde", visuels et sensoriels, l'anniversaire des Giolisu propose aussi 2 films sur la danse. Une singulière captation cinématographique (sur un écran divisé en 3) de leur chorégraphie It was a slip of the tongue sur la notion d'accident ou encore Méandres, un film-docu sur la naissance d'une création "au moment intime d'une danseuse tâtonnante"... Sympathique anniversaire.
www.theatremarni.com et www.brigittines.be

FocusVif.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires