Bons plans sorties pour le week-end (du 7 au 9 février)

07/02/14 à 10:42 - Mise à jour à 10:42

Source: Focus Vif

Concerts, clubbing, ciné, scènes, expos... Comme chaque semaine, Focus fait le tri dans l'agenda culturel pour vous proposer le meilleur du week-end.

Bons plans sorties pour le week-end (du 7 au 9 février)

Truc Troc © Julien Lepiece

ProPulse
Jusqu'au 7/02 au Botanique, 1210 Bruxelles
Dernière soirée pour le festival de découvertes ProPulse dont l'affiche publique était cette année sans doute l'une des plus excitantes depuis un moment. À l'affiche de cette soirée résolument rock'n'roll: le rock lourd et psyché de A Supernaut, les éructations féminines de Jane Doe and the Black Bourgeoises, le charme vintage de Crystal and Runnin' Wild, le stoner qui tache de The Fabulous Progerians et le "speed rock'n'roll" de Sons of Disaster. Ça va remuer du slip.
www.propulsefestival.be

Bug de l'an 2000
Le 8/02, au Cadran, Liège Rétromania toute! Après les soirées God save the 90's, voici le Bug de l'an 2000, célébré au Cadran, à Liège. Soit "une fête en l'honneur de cette décennie folle et perturbante au cours de laquelle le monde s'est mis à tourner beaucoup trop vite", où l'on pouvait par exemple dire "has-been" sans passer pour ringard... Attention: la nostalgie faisant un carton, le soirée est annoncée soldout. A moins de choper un ticket sur le Net, vous voilà donc prévenus.
www.lecadran.be

La Ferme!!!
Le 8/02 à la Ferme du Biéreau, Louvain-la-Neuve
Non content de proposer régulièrement des concerts de qualité dans une ville qui sent plus la bière que la culture, la Ferme du Biéreau lance son festival, orienté indie et alternative. Pour sa première édition, La Ferme!!! accueillera six groupes: deux anglais (Girls Names en tête d'affiche cold wave et The Physics House Band au rayon expérimental), un japonais (le génial math rock de LITE), un français (Quadrupède) et deux belges (les gagnants du Concours Circuit, Billions of Comrades, et Scarlett O'Hanna). Une programmation osée qui vaut assurément le détour.
www.fermedubiereau.be

Sorties ciné de la semaine
Dallas Buyers Club ***, avec un Matthew McConaughey saisissant en redneck atteint du sida (lire la critique); Les Rayures du zèbre ***, les heureuses retrouvailles de Benoît Poelvoorde et Benoît Mariage (lire la critique); Child's Pose ***, drame teinté d'une interprétation de grande qualité, Luminita Gheorghiou en tête (lire la critique); Out of the Furnace ***, porté par un intense carré d'acteurs (Christian Bale, Casey Affleck, Woody Harrelson et Sam Shepard) (lire la critique); Un beau dimanche ***, peu original mais illuminé par Louise Bourgoin (lire la critique); Jack et la mécanique du coeur, adaptation au cinéma du livre et disque de Mathias Malzieu de Dionysos (lire la critique).

Politricks
Du 7/02 au 29/03 au Beursschouwburg, 1000 Bruxelles
Le Beursschouwburg carbure aux "focus", étalés sur deux mois. Après Work Hard/Play Hard sur le monde du travail, voilà Politricks, "A programme on power, propaganda, populism & patriotism", en vue des prochaines élections. Son pitch? "Venez vous armer au mieux car une citoyenneté efficace est une citoyenneté bien préparée." Faudrait donc voir si une performance sur les déclarations du meurtrier Anders Breivik, une "symphonie audiovisuelle" sur les réunions parlementaires, un théâtre-vidéo sur Jérusalem, une performance où un artiste, ex-soldat serbe, passe dans un vrai détecteur de mensonge- nous prépareront "au mieux". Ajoutez trois débats de politiciens bruxellois, en néerlandais, et une Political Party où des politiciens sont invités à défendre leur position... avec leurs disques favoris. Utile, tout ça? Ce Politricks à thématique électorale nous paraît plutôt une traversée pluridisciplinaire, entre l'art et la politique...
www.beursschouwburg.be

OEdipe Roi/Ajax (Cabaret)
Jusqu'au 9/02 au Théâtre de Namur
Rendu célèbre par sa tragédie Incendies, Wajdi Mouawad proposera à Mons 2015 sa "folie" théâtrale: l'intégrale des sept tragédies grecques de Sophocle, en 3 cycles: Les Femmes, Les Héros, Les Mourants. Dans Les Femmes, Bertrand Cantat chantait le Choeur. La polémique a suivi. Aujourd'hui, dans Les Héros, d'autres chanteurs forment le Choeur d'OEdipe Roi. D'une sobriété noire, le spectacle nous plombe malheureusement par sa théâtralité empruntée et son texte déclamé à l'ancienne. Après l'entracte, Ajax (Cabaret): une surprise/coup de poing! A partir de ce héros grec de l'Iliade, affrontant ses ennemis à la loyale mais trompé par ses chefs, l'artiste glisse dans le récit d'un enfant démuni face à la violence quelques mots sur sa blessure suite à la polémique Cantat. Sur grand écran, Wajdi aboie sur le Stabat Mater de Pergolèse. Une entrée violente et poignante qui se poursuit, drôle, cynique, féroce. Car, cocasses, quatre médias internationaux (radio, télé, Smartphone, journaux) déboulent pour nous conter l'histoire d'Ajax, avec ce final: "Ça fait du bien de temps en temps d'enculer le héros qui chute." On rit. Dark Vador apparaît même, côté obscur de la force. Enfin, bien foutu, la tragédie remixée nous envoie sur les braises absurdes des guerres (du Liban et d'Algérie), des interrogations sur la haine, l'héroïsme et l'humiliation, la domination des bien-pensants et des médias. En écho, c'est une réflexion sur l'humilité du héros: "Il existe une façon de gagner qui consiste à perdre." Plus vif qu'OEdipe-Roi, Ajax (Cabaret), "déjante" la tragédie grecque en échos intimes et contemporains. Du Wajdi effronté comme on l'aime...
www.theatredenamur.be

Hors-Pistes
Du 7/02 au 23/03 aux Halles de Schaerbeek
Joli menu de cirque aux Halles de Schaerbeek. Dans Reverso, tout dérape dans un habitat banal avec acrobates sur les murs. Dans La Geste, trois circassiens dans la tourbe jouent "la chute des corps dans un crescendo acrobatique". Avec Caprices, le danseur-circassien à roue Cyr tente de suivre la folie d'un violon à la Paganini. Une trapéziste déploie "l'extrême lenteur" dans Opus Corpus. Un duo, non sans humour, joue la suspension des corps par les... cheveux, dans Capilotractées. Et le jongleur plantera sa poésie dans (les) Cordes...
www.halles.be

Festival Kicks
Jusqu'au 22 mars au Théâtre de l'Ancre, Charleroi
Regard(s) sur la jeunesse... est le sous-titre du festival Kicks! qui démarrait le week-end dernier à Charleroi, orchestré par le théâtre de l'Ancre. La 4e édition accueille pas mal de spectacles où s'infiltre la fureur de vivre et de dire. On épinglera l'excellent Mamma Medea de Tom Lanoye, dans la mise en scène épique et spacieuse de Christophe Sermet: le mythe antique de Médée rejoint finement l'aujourd'hui, en quasi-scènes de ménage étouffantes et frontales. Bien foutu, avec quatre superbes acteurs qui tournoient au gré des situations. A voir aussi: des bureaux malléables et un écran visuel et graphique dans La Société de services de Françoise Bloch, qui nous propulse avec intelligence dans le monde du télémarketing. Autres spectacles à succès: Les Bonnes Intentions de et avec Cathy Min Jung. L'histoire sans fard d'une adoption foireuse, la sienne, petite Asiatique débarquant dans un bled wallon parmi des "parents" rustres. Un solo piquant et émouvant. Spectacle musical, Nés Poumon Noir revient au bercail avec ce récit d'un jeune carolo, alias hip hop Mochélan. En découvertes, ne pas rater Les Villes tentaculaires d'Emile Verhaeren par Jean-Michel Van Den Eynde, avec musique électro et vidéo-illusion (mapping vidéo). Ou encore Printemps, spectacle participatif du chorégraphe raffiné Thierry Thieû Niang. Sur le Sacre du Printemps de Stravinsky, il réunit près de 25 danseurs amateurs, des jeunes et des seniors. L'adolescence n'a pas d'âge?
www.ancre.be

Truc Troc
Du 7 au 9 février à Bozar, 1000 Bruxelles
En dix ans, Truc Troc a accompli un joli bout de chemin. De ce concept post-soixante-huitard chipé à ses parents, Carl de Moncharline a fait un rendez-vous bruxellois prisé. Quand il relance la machine en 2004, le patron de Beegroupe, une société productrice d'événements, surprend tout le monde en réunissant 4000 personnes au Palais des Beaux-arts. Neuf ans plus tard, c'est carrément le carton. En effet, pour l'édition 2013, pas moins de 20 000 personnes se réunissent en trois jours autour de la plus ancienne forme de commerce. Le succès, ça se fête. D'ailleurs, Carl n'aime rien tant que semer les petits chiffres de sa réussite. D'après lui, Truc Troc, c'est désormais: 1600 m² de parcours artistique, quelque 300 oeuvres et... la bagatelle de 25.000 carnets Post-it. N'oublions pas que ce sont ces petits papiers jaunes adhésifs qui occupent le devant de la scène.
Pour rappel, le principe consiste à en apposer un à côté de l'oeuvre de son choix. Sur celui-ci, il s'agit d'inscrire un nom, un numéro de téléphone, voire une adresse mail. On note également ce que l'on est prêt à offrir pour acquérir l'oeuvre d'art ou, nouveauté 2014, l'objet design: un service, un voyage, une histoire d'amour... Enfin, c'est vous qui voyez. Si le créateur est intéressé, le contact se prend et l'affaire se fait. Ou pas. Ne nous voilons pas la face: si la plupart des artistes présents jouent le jeu, certains se contentent de profiter de l'énorme visibilité dont il est question -ce n'est pas tous les jours que l'on peut profiter de 20 000 paires d'yeux sans débourser un kopeck. Cela dit, on n'entre pas à Truc Troc comme dans un moulin, une véritable sélection artistique est opérée par des commissaires tout ce qu'il y a de plus sérieux -soit un jury formé par le Centre Culturel Wolubilis sous la direction de Catherine Husson. Pour la 10e édition, l'événement réussira-t-il à dépasser son record de fréquentation? On lui souhaite. Le casting ne devrait pas faire obstacle, qui compte des signatures telles qu'Anne-Sophie Costenoble, Silio Durt, Laurent d'Ursel ou Colin Delfosse.
www.tructroc.be

1+1+1 = 1080 (Exposition collective)
Du 7/02 au 15/03 à la Maison des cultures et de la cohésion sociale de Molenbeek
Après Liège en 2010 et La Louvière en 2012, Molenbeek endosse le titre de Métropole Culture tout au long de 2014. Décerné par la Fédération Wallonie-Bruxelles en partenariat cette année avec la Cocof, cet intitulé sacre tous les deux ans "la vitalité culturelle d'une ville". Cette attribution fait sens dans la mesure où la commune dispose d'un réseau socioculturel qui compte plus de 200 associations. Dans ce contexte, la Maison des Cultures et de la Cohésion Sociale organise un événement qui fait place à trois artistes d'envergure internationale: Beat Streuli, Peter Downsbrough et Emilio Lopez-Menchero. Le fil rouge? Une réflexion sur la notion de frontière qui fait écho à la situation très concrète de ce périmètre urbain dans lequel il existe un véritable check-point sociologique, imaginaire et pourtant bien réel, entre le "haut" et le "bas de Molenbeek". Venus d'horizons différents, les artistes insistent sur les questions qui font mal: qu'est-ce qu'une frontière, quelle en est la légitimité, quel rapport entretenir avec le dedans et le dehors de celle-ci? Autant d'interrogations salutaires au moment où les lignes de démarcation entre les individus resurgissent avec une acuité effrayante.
www.lamaison1080hethuis.be

Bonom, le singe boiteux / Vincent Glowinski et Ian Dykmans
Jusqu'au 22/03 à l'ISELP, Bruxelles
Le singe boiteux n'est plus à présenter pour les Bruxellois. Les squelettes de dinosaures animent les murs de la ville depuis 2005. Vincent Glowvinsky, alias Bonom, brouille les pistes et saute de cases en cases. Peintre, dessinateur, illustrateur, sculpteur, danseur... Les frontières se chevauchent. Dès ses débuts, Bonom est accompagné du photographe Ian Dykmans lors de ses sessions nocturnes. Début d'une légende. En collaboration avec CFC éditions, l'ISELP accueille ses deux artistes pour une exposition monographique, la première de Bonom. L'exposition est à voir et revoir jusqu'au 22 mars où une performance picturale et musicale de Vincent Glowvinski et le batteur Teun Verbruggen aura lieu.
www.iselp.be - Notre article

Pour jouer les prolongations...

Pharoahe Monch
Le 10/02, au Bazaar, 1000 Bruxelles
S'il n'est pas le plus médiatisé des rappeurs, Pharoahe Monch reste un MC hors pair, un vrai styliste. Alors qu'il s'apprête à sortir un nouvel album (Post Traumatic Stress Disorder, prévu en avril), il s'offre une petite tournée européenne qui passera par le Bazaar bruxellois. Cadeau bonus: la soirée sera lancée par Boogie Blind, magicien turntablist aperçu chez les X-Ecutioners.
www.bazaarbrussels.com

L.H., K.D., N.A., M.V., L.B.

En savoir plus sur:

Nos partenaires