Bons plans sorties pour le week-end du 7 au 9 décembre

07/12/12 à 12:52 - Mise à jour à 12:52

Comme chaque vendredi, Focus fait le tri dans l'agenda culturel pour vous proposer le meilleur du week-end. Au programme: concerts, sorties ciné, expos, scènes...

Bons plans sorties pour le week-end du 7 au 9 décembre

© DR

MUSIQUE

Finale du Concours Circuit électronique
: Recyclart, Bruxelles
Quand: vendredi 7 décembre
Quoi: C'est la nouveauté de l'année du côté du Concours Circuit, qui tente de dénicher chaque année les nouveaux talents musicaux belges: séparer la musique électronique du pop-rock. Le premier volet des finales sera donc consacré à l'électro et se tiendra au Recyclart. Les 4 candidats qui ont franchi les étapes d'éliminatoires et de demi-finale font dans le trip-hop (Lapsus Presents), l'electronica (Ucture), l'ambient/industriel (Axhan Sonn) et et l'indus conceptuel (Bishop Dust). Pour le volet pop-rock, le rendez-vous est donné samedi prochain au Botanique.
www.concourscircuit.be

Yeasayer + BRNS
: Ancienne Belgique, Bruxelles
Quand: samedi 8 décembre
Quoi: Sur base d'une pop psyché décomplexée, Yeasayer allie habilement les genres pour le plus grand plaisir de nos oreilles. C'est d'ailleurs pour la 3e fois de leur jeune carrière que le collectif new-yorkais issu de Brooklyn remet le couvert à l'AB. Multi-instrumentistes avérés, les trois protaganistes du groupe avaient unanimement créé la sensation en 2007 avec All Hour Cymbals avant de connaître la consécration en 2010 avec Odd Blood. Leur 3e album Flagrant World -plus sombre et plus crade comme le groupe le définit- avait reçu un accueil mitigé à sa sortie au mois d'août 2012. Toujours est-il que le groupe new-yorkais, à l'instar de Vampire Weekend ou MGMT, fait toujours autant preuve de cette créativité débridée du Brooklyn 2012 et élargit sans cesse son univers musical déjà complexe et multiple. Avec BRNS en première partie.
www.abconcerts.be

Aka Moon feat. Magic Malik
: Jazz Station, Bruxelles
Quand: vendredi 7 décembre
Quoi: Les rôdeurs de la scène jazz belge depuis près de 20 ans, Aka Moon, sont de passage à la Jazz Station en compagnie du flûtiste français d'origine ivoirienne Magic Malik. Loin d'en être à leur première collaboration, les deux comparses font des merveilles sur scène. Entre le style très indépendant et ouvert d'Aka Moon -purgeant dans toutes les traditions musicales de ce monde- et l'exubérance du jeu à la flûte de Malik, la place est assurément à l'improvisation et au dépaysement le plus complet.
www.jazzstation.be

---

CINÉMA

Peter Kubelka
: Bozar et Cinematek, Bruxelles
Quand: jusqu'au 6 janvier 2013
Quoi: Bozar Cinéma et la Cinematek s'associent pour créer l'événement autour de Peter Kubelka, le maître viennois du cinéma d'avant-garde. Figure majeure du 7e art dans ce qu'il peut avoir de plus remarquablement expérimental, le cinéaste aujourd'hui âgé de 78 ans est de passage à Bruxelles pour présenter des séances très spéciales (les 2/12 et 6/12), successivement autour de ses courts métrages, d'un documentaire qui lui est consacré par Martina Kudlacek, et de la première de son dernier opus en date: Monument Film. L'art de Kubelka revendique une exigence si souvent refusée à un cinéma jugé à l'aune des facilités de la production commerciale. Réalisateur mais aussi penseur et théoricien, musicien et... cuisinier, l'auteur de Mosaik Im Vertrauen, Unsere Afrikareise et Dichtung und Wahrheit propose des expériences visuelles et sonores d'une rare intensité, où tous les éléments propres au cinématographe sont poussés aux (souvent superbes) limites de leur potentiel. Une exposition (du 6 décembre prochain au 6 janvier 2013) complètera le programme.
www.bozar.be

Anna Karenina ***
En salles depuis le 5 décembre
DRAME | Joe Wright réinvente le classique de Tolstoï qu'il déploie dans le grand théâtre de la société russe, mise en abîme d'où jaillissent sentiments et émotions.
Notre critique

Les invisibles **** En salles depuis le 5 décembre
DOCUMENTAIRE | Sébastien Lifshitz fait témoigner des gays et lesbiennes âgés, épanouis, dans un documentaire à la fois drôle, émouvant et lumineux.
Notre critique

For Ellen *** En salle depuis le 5 décembre DRAME | Sur un sujet intimiste et minimaliste à la fois, So Yong Kim signe un film à la fois très fragile et très juste. La réalisatrice manifeste une sensibilité discrète, un sens du décalage émotionnel qui n'est pas sans rappeler le cinéma de Jim Jarmusch, l'humour en moins.
Notre critique

---

SCÈNES/EXPOS

Ingmar Bergman/Ivo Van Hove : Théâtre de la Place, Liège
Quand: jusqu'au 8 décembre
Quoi: Réussissant une programmation internationale à Liège, le Théâtre de la Place se paie quelques "créations mondiales" de prestige. Après Les Contes africains de Warlikowski, place au metteur en scène flamand de théâtre (et d'opéra), Ivo van Hove, directeur du Toneelgroep Amsterdam. Il débarque avec un double Après la répétition/Persona du cinéaste suédois Ingmar Bergman. Voyageur des frontières floues, Bergman explore le songe et la réalité, comme le résume Ivo van Hove: "Dans Après la répétition, nous suivons un metteur en scène pour qui les mondes de l'illusion et de la fiction sont tout à fait réels. C'est par le théâtre qu'il ressent ses désirs les plus profonds, qu'il exorcise ses peurs... Dans Persona, une actrice cesse soudain de jouer, refuse de prononcer un seul mot de plus. Elle ne voit plus l'intérêt de faire du théâtre. Ces deux brèves pièces questionnent l'utilité de l'art dans notre vie et notre société..." Deux huis clos existentiels avec le maître des profondeurs, ça ne se refuse pas!
www.theatredelaplace.be

Dix ans d'Écritures
: Centre belge de la bande dessinée, Bruxelles
Quand: jusqu'au 8 avril 2013
Quoi: L'exposition que consacre le Centre belge de la bande dessinée à la collection Écritures de Casterman est éloquente: on y retrouve évidemment des planches de Baru et de Taniguchi, fondateurs de la collection avec L'autoroute du soleil et Quartier lointain, mais aussi de quelques blockbusters publics ou critiques: Kiki de Montparnasse de Catel et Bocquet, Droit du sol de Charles Masson, Habibi de Craig Thompson, Amères saisons de Etienne Schréder... avec un focus, avouons-le moins confondant, sur les dernières publications en date, desquelles émergent tout de même le Marcinelle de Salma ou La patience du tigre de Fred Bernard.
www.cbbd.be - Notre article

Magic China (expo collective) : Galerie Magda Danysz, Paris
Quand: jusqu'au 22 décembre
Quoi: La photographie contemporaine chinoise est plus que jamais d'actualité. Après l'imposant dossier consacré il y a quelques semaines dans ces colonnes, le sujet refait surface à l'occasion d'une exposition mise sur pied par la galerie Magda Danysz à Paris. On passera rapidement sur le titre naïf et peu engageant qui ne laisse en rien augurer de la qualité du travail des artistes présentés. Ceux-ci sont au nombre de cinq: Qiu Minye, Wang Tong, Chen Xiaowei, Xu Zhe et Feng Fangyu. Ensemble, ils synthétisent les différentes options esthétiques possibles quand on choisit de poser un regard tranché et critique sur l'évolution de la société chinoise. Si le travail de Wang Tong a été abondamment commenté -pour rappel il reprend des photos officielles de Mao qu'il revisite-, le reste du casting vaut largement le détour. Xu Zhe et Qiu Minye explorent, quant à eux, la voie du songe. Le premier signe des images fantastiques dans lesquelles un cochon ou un âne semble prendre la place de l'homme et tenir son rôle. Le second n'est pas loin, avec une imagerie dans laquelle il représente homme et animal côte à côte dans des branches de pêchers (la très belle série Who is Who), façon de dire que "la vérité intérieure relève également du réel". Le tout pour une confusion des genres assez révélatrice. Chen Xiaowei et Feng Fangyu développent, chacun de leur côté, une oeuvre travaillée par quatre thématiques: la mémoire, le patriotisme, l'influence de la mondialisation et l'exploration de la marginalité. Au final, les images fascinent car entre rêve brisé et avènement d'une temporaire fin de l'histoire, cette nouvelle génération de photographes esquinte le réel avec un goût prononcé pour les mises en scène décalées et l'humour. A ceux qui en doutaient, la question ne se pose plus: face au système, la photographie chinoise contemporaine a choisi de rire jaune plutôt que d'être dupe ou, pire, complice.
www.magda-gallery.com

Roland Delcol
: Musée d'Ixelles
Quand: 16 novembre au 30 décembre
Quoi: Figure de proue de l'hyperréalisme belge, ami du célèbre écrivain et poète surréaliste Louis Scutenaire (1905-1987), Roland Delcol (Bruxelles, 1942) livre une oeuvre abordant la réalité sans fard ni complexe. Chargé d'un érotisme et d'un humour singuliers, l'univers de Delcol magnifie la nudité féminine, tout en la mettant en scène de façon déroutante. Il aspire à recouvrer un paradis perdu au coeur du consumérisme de la seconde moitié du XXe siècle. Une exposition découverte révélant une oeuvre percutante, poétique et insolite.
www.museedixelles.irisnet.be

K.D., I.C. (stg), L.D., J.F.Pl., N.A., O.V.V., M.V.

En savoir plus sur:

Nos partenaires