Bons plans sorties pour le week-end (6>8/9)

06/09/13 à 11:28 - Mise à jour à 11:54

Source: Focus Vif

Le match, d'accord, mais on fait quoi, après? Comme chaque vendredi, Focus a fait le tri dans l'agenda culturel pour vous proposer le meilleur du week-end en quelques clics.

Bons plans sorties pour le week-end (6>8/9)

Deep in the Woods, ce week-end à Massembre. © Astrid Yskout

MUSIQUE

Deep in the Woods
Du 6 au 8 septembre à Massembre, Heer
Un festival "différent". Le slogan est souvent revendiqué, mais peu sont aussi aptes à l'assumer que le Deep In The Woods. Pendant un week-end, au domaine de Massembre, dans les Ardennes, le DIW joue la carte de la proximité et de l'immersion. Certes, l'affiche est parfois un poil légère, mais le jusqu'au-boutisme de l'aventure reste toujours aussi remarquable.
www.deepinthewoods.be

City Sonic
Du 7 au 21 septembre à Mons
Toujours rythmé par son parcours dans le centre-ville et sa Sonic Garden Party (performances audio inédites accueillies dans des jardins privés le 8 septembre de 15 h à 18h), puis aussi pimenté par ses ateliers Sonic Kids (instruments inventés et DJing), City Sonic 2013 est placé sous le signe de la découverte et des jeunes talents. En collaboration avec le programme de mobilité européen Park in progress, il proposera ainsi en guise de soirée d'ouverture une Nuit de la jeune création européenne: 20 artistes interdisciplinaires accueillis en résidence sur le site des anciens abattoirs. Ballets végétaux, tentatives d'épuisement d'un lieu montois, turbulences sonores et harpes éoliennes... "City Sonic est souvent plus poétique que technologique. Convivial, il parle aux spécialistes comme aux mômes, d'ailleurs parfois plus intuitifs et à l'aise avec les installations que les adultes. Il existe une école très numérique dans l'art sonore mais vous découvrirez aussi à Mons bon nombre de bricoleurs." A bon entendeur...
www.citysonic.be

Crammerock
Les 6 et 7 septembre à Stekene
C'est la seule date belge de l'été pour les psychédéliques Flaming Lips de Wayne Coyne dont le dernier album, The Terror, a révélé une facette plus sombre... Et rien que pour cela, un petit périple à Stekene et son Crammerock s'impose. Ce festival d'ordinaire pas particulièrement passionnant accueille aussi cette année les Manic Street Preachers et Dinosaur Jr...
www.crammerock.be

Autumn Rock
Les 6 et 7 septembre à Braine-le-Comte
L'Autumn Rock fait partie de ces petits festivals sans prétention où l'on peut se rendre les yeux fermés, certain d'y retrouver l'ambiance cool qui y règne depuis déjà 17 ans. À l'affiche cette année, un vendredi covers, avec Le Grand Jojo en bonus après le match, et un samedi pas dénué d'intérêt: Puggy, Superbus, AqME ou encore la reformation de Melchior, gagnant du Concours Circuit rock dur d'il y a une dizaine d'années.
www.autumnrock.be

Ouverture Atelier 210
Le 7 septembre à l'Atelier 210, 1040 Bruxelles
L'Atelier 210, qu'on apprécie tout particulièrement, ouvrira sa saison musicale par un concert de Paon, ce jeune groupe déjà fort remarqué et fondé sur les cendres des Tellers et de Lucy Lucy. La soirée se poursuivra par un DJ set "tropical" de Funky Bompa. Et en plus, c'est gratuit.
www.atelier210.be

---

CINÉMA

Festival 5 sur 5
Du 6 septembre au 5 octobre à La Louvière
Dix ans déjà que La Louvière se met "en documentaire" durant le Festival 5/5. Le principe est épatant, qui invite cinq réalisateurs (un Belge et quatre Européens d'autres pays) à séjourner cinq semaines dans la ville -et à Mons- en y réalisant chacun un documentaire qui est ensuite projeté au Festival. Une compétition de courts métrages et d'autres présentations spéciales complétant l'intéressant programme.
www.festival5sur5.be

UFA Film Nights
Les 7 et 8 septembre à Bozar, Bruxelles
Le sigle UFA est très fameux pour les cinéphiles, spécialement ceux qu'intéresse le meilleur cinéma allemand. La société Universum Film AG produisit en effet, durant la première moitié du XXe siècle, nombre de chefs-d'oeuvre absolus. De Metropolis à L'Ange bleu, les classiques du 7e art furent nombreux à porter le célèbre label. Jamais en reste d'idées fortes en matière de programmation cinématographique, le Bozar bruxellois entend célébrer cet héritage superbe avec des UFA Film Nights promises à un beau succès. On y verra projetés des incontournables comme Nosferatu (Nosferatu, le vampire) de F.W. Murnau (le samedi 7 septembre) et Spione (Les Espions) de Fritz Lang (le dimanche 8), deux films muets qui seront proposés avec accompagnement musical "live". Sorti en 1922, le premier nous emmène en Transylvanie, sur les pas d'un jeune homme appelé à rencontrer un certain comte Orlok. Lequel se révélera être un vampire et convoitera bientôt la jeune épouse de son visiteur évidemment mordu à la première occasion... Adapté du Dracula de Bram Stoker, Nosferatu est bien plus qu'un simple film d'horreur. Il porte le fantastique à incandescence, proposant une expérience cinématographique à nulle autre comparable. Spione date de 1928. Fritz Lang y filme génialement une organisation secrète au pouvoir inquiétant et à la technologie fascinante. Une structure d'espionnage international qu'un agent secret va vouloir percer à jour. Mais une belle espionne se présentera sur sa route... Deux soirées à ne pas manquer!
www.bozar.be

Sorties cinéma de la semaine: The Spirit of '45, documentaire de Ken Loach (****), Pain & Gain, comédie criminelle de Michael Bay avec Mark Wahlberg (***), Vanishing Waves, film de science-fiction au décor glacé (****), Una pistola en cada mano, comédie dramatique joliment grinçante (***), Jobs, le film biographique sur Steve Jobs, patron d'Apple (**), la comédie un peu poussive We're the Millers (**) ou le dernier drame avec Benoît Poelvoorde, Une place sur la terre (*).

---

EXPOS/SCÈNES/...

Homeland Vladivostok
Jusqu'au 20 octobre à l'Espace photographique Contretype, 1060 Bruxelles
Compagnon de route des Girls in Hawaii jusqu'il y a peu, au point d'en avoir défini la signature visuelle à travers les pochettes et les vidéos, le photographe Olivier Cornil ne se résume pas à ce rôle de 7e membre du groupe. Depuis une dizaine d'années, il creuse son sillon photographique sur un mode intimiste teinté d'étrangeté et de mélancolie. L'anecdotique, le banal, l'incongru attirent son regard délavé, qui en capte au carré la beauté silencieuse. Une expo et un livre compilent deux séries jetant des ponts entre l'ici et l'ailleurs. Paysages enneigés des Ardennes, usines délabrées, fjords chiliens et instantanés de la vie chinoise défilent comme les perles d'un même collier humain sculpté dans la grisaille. Photographe des villes et des champs, Olivier Cornil traque l'infini dans les petites choses, et le singulier dans l'immensité au fil de poèmes visuels contemplatifs.
www.contretype.org

Fête de la BD
Du 6 au 8 septembre à Bruxelles
La BD sera une fois de plus à l'honneur et un peu partout dans Bruxelles ce week-end. Chapiteau place des Palais, expos au Bozar, rallye de voitures Tintin, parade de ballons, light show 3D... De 7 à 77 ans, comme on dit!
www.fetedelabd.be

Korean Photography
Du 7 septembre au 2 novembre à la Galerie Paris-Beijing, 1060 Bruxelles
Après la gastronomie, serait-ce le tour de la photographie coréenne contemporaine d'occuper le devant de la scène? On est en droit de se poser la question face aux différentes expositions qui se multiplient aux quatre coins du globe. L'impulsion première vient de la Corée elle-même qui s'est dotée en 2002 d'un musée de la photo, ainsi que d'une intéressante biennale en 2006 -la Biennale de Daegu. Bonne nouvelle, Bruxelles n'est pas à la traîne, grâce à un accrochage plus que pertinent à voir à la galerie Paris-Beijing. Au programme, 17 photographes originaires du Pays du Matin calme. Les clés pour envisager le socle commun sur lequel repose le travail exposé? Elles sont au nombre de deux: les mutations socio-démocratiques en cours depuis 1987 et l'antagonisme avec la Corée du Nord, sorte de double embarrassant. Très prisée, la photo coréenne s'est donné pour mission d'enregistrer les développements de l'environnement urbain. Et pour cause: quel autre outil peut capter le vertige à l'oeuvre avec une telle précision et rapidité? Parmi les différentes signatures, on retient celle de Hyo Jin In. Le travail de ce photographe qui se penche sur les amours lycéennes évoque les films de Gus Van Sant. Sans oublier les images de Suntag Noh, qui mettent le doigt sur l'incroyable dépersonnalisation qui caractérise le totalitarisme du nord du pays -la série Red House, qui rend compte de la parade annuelle pour la célébration de la grandeur du régime de Kim Jong Il (2005). Saisissant.
www.galerieparisbeijing.com

Transformatie/Noitamrofsnart
Jusqu'au 27 octobre au centre culturel De Markten, 1000 Bruxelles
Gertjan Bisschop, Paul Gees, Nathalie Joiris, Nicolas Kozakis, Roeland Tweelinckx et... Niele Toroni. Telles sont les six signatures de cette exposition qui ne manque pas d'ambition et dont on doit la programmation au centre culturel De Markten. L'axe central de l'évènement est bien sûr la figure du Suisse Toroni dont l'oeuvre s'articule au carrefour de l'art conceptuel et du minimalisme. Autour de lui, cinq artistes belges qui s'efforcent de "travailler avec l'équilibre, la tension, la confrontation, le positionnement dans l'espace".
www.demarkten.be

Les Unes fois d'un soir
Le 7 septembre à Lessines
Théâtre, cirque, danse, musique, installations plastiques... Les Unes fois d'un soir rassembleront à Lessines près de 20 spectacles tous horizons, "qui coupent le souffle pour mieux le libérer", nous glisse-t'on à l'oreille. Le tout gratuitement ou pour un tout petit prix d'entrée... À voir.
www.1x1soir.be

J.B., K.D., L.D., L.R., M.V.

En savoir plus sur:

Nos partenaires