Avignon: dans la foire du Off

23/07/10 à 15:17 - Mise à jour à 15:17

Avignon, du matin au soir, ils sont dans la rue, en bandes ou en solo, flyers en main, texte en bouche, saynète au corps.. En petits extraits dévoilés, ils cherchent les spectateurs. C'est la "démarche", le "tractage" comme on dit ici : passage obligé pour le Festival Off. A plus de 1000 spectacles dans 123 lieux, (théâtres, cafés, etc.), de 11h à 23 h, les compagnies françaises et internationales donnent donc joyeusement le ton dans la ville.

Avignon: dans la foire du Off

© Nurten Aka

Il y a dix ans, lors de notre premier Avignon, nous pensions que le Off c'était... l'Underground. Aux premiers pas dans la ville, les affiches et artistes dans la rue ont vite calmé nos ardeurs. On est resté essentiellement dans le In. Certes, le Off n'est pas que: Le testament de Tata Thérèse, T'as de gros yeux tu sais, Un mariage follement gai, Tête d'oeuf, Elle voit des nains partout (la véritable histoire de Blanche Neige), Les petites pestes, Faire l'amour avec un Belge... Et autant de versions revisitées ou non des Feydeau, Molière, Shakespeare, Racine, etc. Ou encore ces curieux " spectacles " chrétiens qu'on a rencontré, voulant (sans blagues) " évangéliser la rue " nous a-t-on dit de vive voix ! De (vrais) sermons aux allures de (faux)spectacles... (?)

Bref, dans la foire du Off, c'est l'aventure. Soit on est tenté par la démarche des artistes sympathiques, soit par le bouche à oreille, soit on fait confiance à certains théâtres : le Balcon, Le Chêne noir, le Verbe incarné, Le chien qui fume, les Halles, les Doms, la Manufacture, deux lieux "tenus" par des Belges. Du côté des Belges, justement, les Doms reste un lieu apprécié, des programmateurs et spectateurs du festival, In et Off. Les Langues paternelles à 11h et Les trois vieilles à 22h sont "sold out et liste d'attente". Gros succès aussi pour Les Monologues voilés (au Verbe incarné), Le Chagrin des ogres (à la Manufacture) et Le Chant des sources sous le chapiteau du théâtre forain des Baladins du Miroir (île de la Barthelasse)...

Enfin Avignon, c'est aussi les drinks, débats, réunions, et autres rencontres professionnelles. La Ministre de la culture Fadila Laanan et le ministre-président de la Communauté française et de la Région wallonne (qui subsidie le Théâtre des Doms), sont passés par ici, contents de leurs nombreuses troupes artistiques en terre étrangère... Mais question marketing c'est bien les Flamands qui remportent la palme: au Verger, le jardin VIP du In, ils ont fait couler la Duvel, au plaisir remarqué de tous, paraît-il. En attendant un VIP In de la Belgique francophone.

Plus humble (et avec succès public), au jardin des Doms, c'était tomates cerises et petites bulles pour les 20 des (importantes) éditions théâtrales Emile Lansman et de L'L (soutien à la jeune création). De son côté le Théâtre de la Place de Liège a mobilise la revue trimestrielle européenne UBU pour un numéro passionnant Emergence(s), réflexions sur les nouvelles générations en Europe: Belgique, Grèce, Allemagne, Tchéquie, Bulgarie, Finlande, Royaume-Uni... Enfin, Arte, partenaire du In et du Off, propose sur son site des live du In et moult "vidéomathons" du Off...

Nurten Aka en Avignon.

En savoir plus sur:

Nos partenaires