Louis Danvers
Louis Danvers
Journaliste cinéma
Opinion

10/09/12 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Au suivant!

Séries et sagas voient parfois les visages changer, les acteurs se succéder, dans le même personnage ou pas, comme Matt Damon et Jeremy Renner pour The Bourne Legacy...

Il fallait l'oser. Un film de Jason Bourne... sans Jason Bourne! Un peu comme si le nouveau James Bond avait pour héros l'agent 009, au patronyme inconnu, et que Bond n'apparaissait qu'à travers quelques allusions dans les dialogues et une photo sur un écran d'ordinateur. Parce que Matt Damon a suivi son réalisateur Paul Greengrass quand celui-ci a pris la porte, refusant de mettre en scène le nouvel épisode de la saga, il a fallu tenter le subterfuge, et engager Jeremy Renner pour mener une sorte de "reboot" pas forcément convaincant (lire la critique dans le Focus du 7 septembre)... The Bourne Legacy ne marquera pas l'histoire du cinéma, mais il restera dans celle, déjà très animée, des changements d'interprètes en cours de série. Un phénomène qu'illustrent évidemment le mieux les aventures de James Bond successivement incarné par Sean Connery, George Lazenby, Roger Moore, Timothy Dalton, Pierce Brosnan et Daniel Craig. Lazenby avait 29 ans quand il fit son unique apparition dans le rôle, Roger Moore en avait 57 lorsqu'il le joua pour la dernière fois! Un détail, pour une saga dont rien ne semble pouvoir altérer le succès.

Des virés aux cumulards

Plusieurs raisons peuvent expliquer le remplacement d'un acteur par un autre: l'insatisfaction des décideurs (producteurs en tête), le refus du "sortant" ou ses exigences financières jugées injustifiées, enfin et plus tragiquement... l'incapacité physique, voire le décès, de l'intéressé. Keanu Reeves ajuste-t-il ses prétentions après le succès de Speed? La production décide de faire du personnage joué par Sandra Bullock le caractère central de Speed 2: Cruise Control, en lui adjoignant pour nouveau partenaire un Jason Patric dont la carrière n'en a pas vraiment profité... Sigourney Weaver ambitionne-t-elle une belle hausse de cachet pour la première suite d'Alien, James Cameron fait courir le (faux) bruit de son remplacement dans le rôle mythique de Ripley pour qu'elle redevienne raisonnable... Et quand la saga de Karate Kid commence à fatiguer, Ralph Macchio est invité à aller faire ses kata ailleurs, le héros devenant une héroïne sous les traits d'Hilary Swank!

Quand meurt Heath Ledger en plein tournage de The Imaginarium Of Doctor Parnassus, Terry Gilliam le remplace non par un mais par trois comédiens: Johnny Depp, Jude Law et Colin Farrell! Une rareté, comme le retour d'un acteur à une série qu'il avait choisi de quitter, à l'exemple de Vin Diesel refusant la suite de The Fast And The Furious... pour revenir à bord quelques épisodes plus tard. Matt Damon en fera-t-il de même pour un futur Jason Bourne? Ou Jeremy Renner poursuivra-t-il l'aventure, lui dont certains disent aussi que son nouveau personnage dans Mission Impossible: Ghost Protocol pourrait devenir le héros d'une suite en cas de départ de Tom Cruise? On le voit mal cumuler la tête d'affiche dans deux franchises, même si un certain Christian Bale a pu reprendre simultanément les rôles principaux de deux sagas: Batman (après avoir failli jouer Superman) et Terminator!

Nos partenaires