Arnold Schwarzenegger sort sous autobiographie et provoque une mini-polémique

01/10/12 à 10:10 - Mise à jour à 10:10

Où ça parle de 8 nouvelles séries, piquer un Banksy = prison, Schwarzie sait écrire (ou a un bon negger), The Bay essaye encore de faire pétocher sur le principe usé du found footage, et Fifty Shades of Grey s'atomise dans le rire.

Arnold Schwarzenegger sort sous autobiographie et provoque une mini-polémique

Aux États-Unis, donc aussi partout ailleurs pour qui sait utiliser les réseaux de l'ombre, 8 nouvelles séries ont pris leur envol la semaine dernière. Pierre Langlais, journaliste spécialisé et plutôt relativement clément envers ce que l'on suppose éventuellement être des daubes de networks, a vu six de ces premiers épisodes censés définir un ton et générer une envie. La suite, enthousiaste ou plus mitigée, sur son blog.

http://blog.slate.fr/tetes-de-series/2012/09/29/rentree-us-2012-2013-semaine-3/

---

Voler un pan de mur sur lequel a graffité Banksy et le vendre sur Ebay peut vous mener droit... à la prison. Avec sursis, certes. Mais à la prison de tout de même. Victoire et officialisation du street art?

http://next.liberation.fr/arts/2012/09/29/condamne-a-neuf-mois-de-prison-avec-sursis-pour-avoir-vole-un-banksy_849581

---

Impensable il y a seulement 20 ans, Arnold Schwarzenegger sait non seulement gouverner un état mais aussi écrire (ou a un bon negger, allez) puisque le voilà à sortir sa biographie, intitulée Total Recall: My Unbelievably True Life Story. Petite polémique lors de la promo: un passage du bouquin explique comment Karl Rove, l'éminence grise des néo-cons de George Bush, aurait tenté de dissuader le Governator de continuer en politique et de laisser sa place à Condoleeza Rice, tout cela l'ayant grandement peiné. Interrogés à ce sujet, l'un fait le mort et l'autre dit ne pas se souvenir. Gageons qu'un bon spin doctor leur dira de prendre le titre au mot: Total Recall, faux souvenirs!

http://www.hollywoodreporter.com/news/arnold-schwarzenegger-governor-total-recall-375145

---

Le principe du found footage dans les films d'épouvante, cela commence à bien faire, tourner en rond, virer au cliché pur et simple. On laissera toutefois une chance à The Bay, produit par l'équipe derrière Paranormal Activity et Insidious et réalisé par le vétéran Barry Levinson (Rain Man, Good Morning Vietnam, il y a bien longtemps...). L'histoire, cousue de fil blanc, est celle d'une infection de type zombiesque, qui aurait eu lieu en 2009 dans une station balnéaire américaine, depuis zone interdite, alors que l'on retrouvait des poissons et des oiseaux morts en mer, visiblement décimés par un virus mutant. Le carnage est reconstitué au travers d'images de caméscopes, iPhones, Androids, webcams, etc... Sera-t-il suffisamment anxiogène pour éviter l'effet de redite?

http://trailers.apple.com/trailers/independent/thebay/

---

La critique définitive et hilarante du pompeux, pompant et pompette Fifty Shades of Grey, c'est ici:

http://www.slate.fr/story/62249/fifty-shades-grey-sexe-la-redoute-fessee-masturbation

Nos partenaires