Après le mythique Hammer of The Gods, Stephen Davis réécrit un bouquin sur Led Zep!

10/11/10 à 09:14 - Mise à jour à 09:14

Où écrire des histoires de super-héros rend clairvoyant, James Frey travaille beaucoup, Stephen Davis réécrit sur Led Zep, et Client 9 racontre ze rise and fall of Eliot Spitzer...

Après le mythique Hammer of The Gods, Stephen Davis réécrit un bouquin sur Led Zep!

© DR

Voici un article de chez Cracked.com comme on les aime et qui répertorie de curieuses coïncidences entre notre réalité bien historique et des évènements s'étant déroulés dans quelques comics les ayant accidentellement prédits (puisque dessinés quelques semaines à l'avance!) Exemple: en 1945, un épisode de Superman se voit censuré par le Département de la Défense parce que Lex Luthor y construit... une bombe atomique. Comme Oppenheimer, pourtant dans le secret le plus absolu, au même moment, donc! Pas convaincant? Autre exemple: juillet 1977, dans le monde des bulles, une bagarre entre Spiderman et un super-vilain provoque un blackout total à New York. Le comic est toujours en librairies quand, la même semaine, New-York City connaît son deuxième blackout de l'histoire! Le meilleur pour la fin: cette histoire sortie par DC Comics racontant la reconstruction du monde après une attaque extraterrestre. La bédé est sortie le 12 septembre 2001 et on y voit plusieurs fois le WTC avec des impacts de soucoupes volantes... là où ont frappé les avions (plus ou moins là où ont frappé les avions, mais bon...). Qu'est-ce qu'on dit, dans ces cas là? Bonjour chez vous...

http://www.cracked.com/article_18836_6-eerily-specific-world-events-predicted-by-comics_p2.html

---

Parce que la France a connu quelques précédents notoires de fraude littéraire, l'affaire James Frey n'a pas fait autant de bruit ici qu'aux Etats-Unis; où l'auteur de Mille Morceaux a failli voir sa carrière stoppée nette après qu'un site web ait révélé que le soi-disant récit autobiographique racontant son alcoolisme était en fait plus que largement inventé. Quoi qu'il en soit, Frey retravaille aujourd'hui beaucoup. Un roman s'apprête à sortir, racontant le quotidien d'un messie des temps modernes dans le New-York contemporain et il est aussi occupé avec Mark Wahlberg à plancher sur le scénario d'une série pour HBO, avec pour cadre les coulisses de l'industrie porno (le retour de Dirk Diggler?). Le barbu explique tout cela en long et en large au magazine Interview.

http://www.interviewmagazine.com/blogs/culture/2010-11-04/james-frey-mcwhinnie/

---

Aujourd'hui que les bouquins sur le rock sont devenus une indsutrie en soi, la concurrence est rude et le choix multiple quand il s'agit de décerner la tiare du mérite au Meilleur (et plus "grave") Livre sur Le Rock Jamais Ecrit. Il y a 25 ans, le choix n'était pas si vaste et l'affaire vite entendue: tous les lauriers filaient à Hammer of The Gods, la biographie de Led Zeppelin par Stephen Davis, pas avare en détails piquants, grosse rigolade et purs moments mythologiques. Bonne nouvelle pour les amateurs: Stephen Davis sort en ce moment même un deuxième livre sur Led Zeppelin. Il s'intitule LZ '75 et raconte la chaotique tournée de cette année là, qui est notoirement celle du début du déclin. Prometteur et très spinaltapesque. Yeah!

http://www.rollingstone.com/music/news/51942/231457

---

Client 9 est l'un de ces nouveaux films ayant eu la particularité d'être aux Etats-Unis disponible sur I-Tunes avant même de sortir en salles. C'est un documentaire et il conte l'histoire d'Eliot Spitzer, ce gouverneur de l'Etat de New York acculé en 2008 à la démission après qu'un scandale ait révélé son net penchant pour les call-girls. Si on en croit les images du trailer, il semblerait que le film émet l'hypothèse que le politicien ait été piégé par des représentants de la haute finance américaine. D'après les interviews accordées par les auteurs du film, il s'agit toutefois moins de "blanchir" Spitzer que de dépeindre le monde impitoyable et égomaniaque de Wall Street, ses amis et ses ennemis. Du Bret Easton Ellis pour de vrai, en gros...

Serge Coosemans

En savoir plus sur:

Nos partenaires