Focus Night : Citizen Kane

Focus Night fait sa rentrée avec, pour commencer, une sélection intitulée "Banc d'essai". Remportez vos places pour la projection de l'incontournable "Citizen Kane" d'Orson Welles !

Focus Night : Citizen Kane

© DR

Nouvelle saison pour les Focus Night, le rendez-vous mensuel des lecteurs de Focus à la Cinematek. Après la ville, au coeur des "Urban Stories" qui composaient le programme 2016/2017, les premiers films sont cette fois à l'honneur d'une sélection intitulée "Banc d'essai". L'occasion d'apprécier les débuts de Naomi Kawase (Suzaku) ou de Sam Raimi (Evil Dead); de Jacques Rozier comme de Lars von Trier (The Element of Crime), parmi d'autres.

À tout seigneur, tout honneur, c'est à Orson Welles qu'il revient d'ouvrir ce cycle de projections mensuelles avec l'incontournable Citizen Kane (1941), premier film mythique dont on a pu dire qu'il constituait "le sésame du cinéma moderne". Homme de théâtre (il avait notamment fondé le Mercury Theatre) et de radio, Welles devait, il est vrai, révolutionner le 7e art à la faveur de son passage derrière la caméra. La RKO lui ayant laissé les coudées franches, le réalisateur (par ailleurs co-auteur du scénario avec Herman Mankiewicz, mais encore producteur et acteur) signait un film-enquête vertigineux, Citizen Kanevoyant un journaliste retracer, à l'aide de témoignages de proches, la vie de Charles Foster Kane, magnat de la presse mégalomane décédé dans son palais de Xanadu sur un énigmatique "Rosebud". Le mogul solitaire avait été inspiré par William Randolph Hearst qui tenta d'interdire la sortie du film. En pure perte cependant, et Citizen Kane, à défaut du succès escompté, devait faire sensation par son audace tant narrative -Welles y brisait la chronologie du récit- que formelle. À 26 ans à peine, le réalisateur signait là un chef-d'oeuvre absolu, un film gigogne magnifié par la photographie de Gregg Toland et la partition de Bernard Herrmann, non sans imposer sa troupe d'acteurs, au premier rang desquels Joseph Cotten, Agnes Moorehead et Everett Sloane. "Le cinéma ne devait jamais s'en remettre", écrira Jean Tulard dans son dictionnaire, et 75 ans plus tard, Citizen Kane produit toujours le même effet, continuant d'ailleurs de figurer bien haut dans les classements des meilleurs films de l'Histoire.

La séance sera introduite par un critique de Focus et se prolongera autour d'un drink.

Le jeudi 14 septembre à 19h à la Cinematek (rue Baron Horta 9 - 1000 Bruxelles)

Plus d'infos : www.cinematek.be

A gagner : 75x2 places

Pour participer à ce concours, il faut que vous soyez enregistré ou connecté (si vous êtes déjà enregistré) sur ce site

Vous pouvez participer uniquement si vous êtes abonné

Nos partenaires