Ziad Doueiri: "Si nous étions gouvernés par des femmes, le monde serait bien meilleur"

23/01/18 à 15:49 - Mise à jour à 15:50
Du Le Vif Focus du 18/01/18

Un incident anodin opposant deux individus provoque une escalade incontrôlable. Avec L'Insulte, fraîchement nommé aux Oscars, Ziad Doueiri plonge dans la mémoire collective du Liban pour livrer une réflexion humaniste...

Ziad Doueiri n'aime rien tant que porter sa caméra en zone sensible. Cinq ans après L'Attentat, adapté du best-seller de Yasmina Khadra, voici donc L'Insulte, un film inscrit dans le quotidien libanais. Et s'ouvrant sur un incident banal qui va bientôt prendre une ampleur démesurée, faute d'entente possible entre Toni, un chrétien libanais phalangiste, et Yasser, un réfugié palestinien, leur orgueil s'étant largement abreuvé des blessures du passé. Si l'on pressent là quelque dispositif narratif commode, le scénario du film est pourtant inspiré d'une histoire vraie, vécue par le réalisateur: "Il y a quelques années d'ici, je vivais à Beyrouth, dans une vieille rue. Et alors que j'arrosais mes plantes, de l'eau a coulé du balcon sur des travailleurs en train de nettoyer. L'un d'eux m'a crié: "Espèce de chien!" Je lui ai demandé pourquoi il me trai...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires