Une mise en scène étonnante pour l'un des biopics sur Steve Jobs

28/11/12 à 15:43 - Mise à jour à 15:43

Aaron Sorkin, le scénariste du film a révélé que le film ne comptera que trois scènes. Il n'y aura pas d'ellipse temporelle dans le film.

Une mise en scène étonnante pour l'un des biopics sur Steve Jobs

© D.R.

Le fondateur d'Apple est maintenant mort depuis un an sans pour autant amenuiser sa popularité. Ce n'est pas un, mais deux films sur l'homme à la pomme qui sont actuellement en développement. Le premier aura comme tête d'affiche Ashton Kutsher. Le second n'a pour l'instant aucun casting, mais son scénario a été un peu plus dévoilé par Aaron Sorkin. Le projet s'annonce ambitieux: seulement trois scènes en temps réel composeront le film.

Le scénariste du film oscarisé The Social Network s'est expliqué au magazine Newsweek sur le terme "en temps réel": "une demi-heure pour le public sera la même chose qu'une demi-heure pour les personnages à l'écran. Il n'y aura pas d'ellipse temporelle. Chacune de ces trois scènes prendra forme avec le lancement d'un produit (...). La première sera le lancement du Mac, la seconde celui de NeXT (lorsque Jobs a quitté Apple) et la troisième scène montrera celui de l'iPod."

Maintenant que le film est sur de bonnes voies, Aaron Sorkin a révélé avoir douté avant d'accepter ce projet: "Une de mes hésitations premières quand il a été question de m'occuper de ce film, c'est que c'était que c'est un peu comme écrire sur les Beatles", a-t-il avoué. L'auteur faisait ici directement référence à "tous ces gens qui connaissent tant de choses sur sa vie et qui le vénèrent". Don't fuck with Steve?

"Here's to the crazy ones" ("A tous les fous..."), c'est sur cette citation que souhaite terminer ce film comme clin d'oeil à une campagne de pub d'Apple. "Si je parviens à mener à cette fin, alors j'aurai écrit le film que je souhaitais écrire", a déclaré Aaron Sorkin, ambitieux.

Ceci est une révolution?

Nicolas Giner

En savoir plus sur:

Nos partenaires