Un trailer pour le prochain Sofia Coppola

09/02/17 à 13:51 - Mise à jour à 15:04

Quatre ans après The Bling Ring, Sofia Coppola annonce son retour sur le grand écran avec un premier trailer pour son futur film. Une jolie brochette d'acteurs, un arrière-plan historique et une mise en scène du désir féminin: The Beguiled ne devrait pas passer inaperçu.

Adaptation du roman Les Proies de Thomas Cullinan et du film éponyme de Don Siegel, le prochain film de Sofia Coppola retracera l'histoire d'un soldat blessé pendant la Guerre de Sécession. Trouvant refuge dans une pension pour femmes, il provoquera le trouble parmi les demoiselles. Sous le charme de leur patient, elle se disputeront ses faveurs. Le mécanisme de séduction et de jalousie qui s'enclenchera alors entre les jeunes femmes apportera son lot de larmes et de violences. Investissant l'Amérique sudiste du 19e siècle, Sofia Coppola plante dans son film une atmosphère gothique. Si elle s'aventure dans un film de genre, c'est cependant pour le ramener sur son territoire.

La féminité, l'éclatement d'un groupe et un désir violent. Sofia Coppola s'empare de ses thèmes de prédilection. Plutôt que de se centrer sur le soldat blessé, elle se focalise sur un point de vue féminin. Comme dans The Bling Ring ou Virgin Suicides, elle analyse la dynamique d'un groupe. Elle observe le microcosme de ce pensionnat pour femmes. Le désir y est toujours l'élément perturbateur. Après l'arrivée d'un nouvel objet de fascination, Colin Farrell, la petite communauté passera de l'équilibre à la rupture, la violence et la mort. Le schéma rappelle étrangement celui de Virgin Suicides. La guerre de Sécession devient prétexte à une guerre de séduction.

Ce groupe de femmes sera porté par Nicole Kidman, Kirsten Dunst et Elle Fanning. Pour tenir tête à ce cartel impressionnant d'actrices, la réalisatrice américaine a donc choisi Colin Farrell. Son regard doux devrait surement convenir au personnage de soldat blessé et de séducteur malheureux qu'il campe.

Sofia Coppola a confié à EW que les costumes d'époque l'avaient beaucoup amusé. Ils participaient dans Marie-Antoinette au baroque du personnage. Reste à voir s'ils ne deviendront pas oppressants dans le huis-clos de The Beguiled. Espérons que dans cet exercice d'adaptation, l'intrigue ne soit pas assommée par le classicisme ou le poids de l'histoire.

Sortie américaine prévue pour le 23 juin, sortie belge pas encore connue.

Nos partenaires