Un sosie de Jim Carrey sème le trouble à Prague

23/02/15 à 19:09 - Mise à jour à 19:09

Source: Belga

La présence de Jim Carrey devait être l'un des clous de la cérémonie de remise des récompenses du cinéma tchèque samedi à Prague, mais au lieu de la star hollywoodienne, le public a applaudi Hari Zinhasovic, un obscur sosie, au grand dam des organisateurs.

Un sosie de Jim Carrey sème le trouble à Prague

Jim Carrey © Reuters

"Nous avons été victimes d'une tricherie colossale", a fini par reconnaître l'Académie tchèque du cinéma et de la télévision (CFTA), dans un communiqué publié 24 heures après la cérémonie.

Alors que le public attendait Jim Carrey, dans la prestigieuse salle de Rudolphinum où se tenait la cérémonie du "Lion tchèque", un homme en costume et noeud papillon ressemblant à l'acteur américano-canadien est apparu très brièvement sur scène. Sans prononcer un mot, il a présenté un petit gag avec un canon lanceur de confettis avant de disparaître.

Son identité a immédiatement soulevé des doutes parmi le public, composé essentiellement d'éminents acteurs, metteurs en scène et autres cinéastes, d'autant plus que ce genre de mystification n'est pas étranger à l'humour tchèque.

Et de fait, l'homme qui a savouré ses "quinze minutes de gloire" est originaire d'un pays des Balkans et s'appelle Hari Zinhasovic, selon le quotidien populaire pragois Blesk. Le vrai Jim Carrey se trouvait, lui, à Los Angeles.

Et pourtant, la CFTA a longtemps insisté: "Nous ne mentons pas, c'était Jim Carrey", a assuré au lendemain du gala, retransmis en direct à la télévision, la directrice de l'Académie, Tereza Rychnovska. Elle a d'ailleurs expliqué que la vedette de "Dumb and Dumber", "Ace Ventura", "The Mask" et "Man on the Moon" tournait à Prague un spot publicitaire.

L'Académie n'a avoué sa gaffe que dimanche soir: "La communication parfaite avec l'agent supposé de l'acteur hollywoodien, la présence de gardes de corps et d'une interprète, tout cela était très professionnel et rien ne pouvait laisser supposer qu'il s'agissait d'une ruse", ont-ils justifié dans leur communiqué.

En savoir plus sur:

Nos partenaires