Un certain regard (7/7): Virginie Saint-Martin, mangeuse de regard

22/08/16 à 12:11 - Mise à jour à 16:39

Source: Focus Vif

La directrice de la photographie belge Virginie Saint-Martin, collaboratrice fidèle de Frédéric Fonteyne et Sam Garbarski, embrasse la nature collective du cinéma.

Sa première grande émotion cinématographique, Virginie Saint-Martin l'a connue à Bruxelles, dans une salle de la chaussée d'Ixelles, disparue depuis. "Mon père m'avait emmenée voir 2001: l'odyssée de l'espace, le film de Kubrick. Je n'oublierai jamais les reflets de couleur dans la visière du casque de l'astronaute, filmé en gros plan. J'étais fascinée..." Quelques années plus tard, et après s'être engagée dans des études de médecine, elle a bien dû s'avouer que son plus grand désir la menait vers le 7e art. "Fille d'un peintre et d'une décoratrice, j'ai toujours baigné dans une atmosphère artistique, se souvient-elle, où l'on me stimulait à observer les formes, les couleurs. Enfant unique, j'ai passé beaucoup de temps à développer mon imaginaire. Avec mon appareil photo Kodak Instamatic Mini, je faisais déjà de la mise en scène, en arrangeant dans le cadre mes poupées, mes jouets..."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires