Un avant-goût de la Mostra

31/08/16 à 09:27 - Mise à jour à 09:46

Source: Focus Vif

Comment préserver son statut enviable à l'ombre de Cannes et sous les assauts toujours plus insistants de Toronto? Cette question, la Mostra de Venise, plus ancien festival de cinéma au monde, y est confrontée depuis bon nombre d'années déjà.

Un avant-goût de la Mostra

Les Beaux jours d'Aranjuez, de Wim Wenders. © DR

La réponse tient dans la qualité d'une sélection ne souffrant généralement guère de contestation, en plus de divers aménagements annexes -ainsi d'un marché du film (Venice Production Bridge) tentant d'appâter les professionnels, ou du Cinema Nel Giardino, ouvert à tous. Côté sélection officielle, le millésime 2016, 73e du nom, dégage un fort parfum américain: La La Land de Damien Chazelle et The Magnificent Seven d'Antoine Fuqua encadrent ainsi une programmation où l'on compte pas moins de sept productions étatsuniennes pour la seule compétition. Et non des moindres au demeurant, puisqu'il y a là, notamment, The Light Between Oceans de Derek Cianfrance, Nocturnal Animals de Tom Ford et Voyage of Time, de Terrence Malick. Ce dernier n'est, du reste, pas l'unique poids lourd à concourir au Lion d'or que décernera Sam Mendes, et que lui disputeront notamment Wim Wenders (Les Beaux Jours d'Aranjuez), Emir Kusturica (On the Milky Road), Andreï Kontchalovski (Paradise) et François Ozon (Frantz). Paolo Sorrentino (la série The Young Pope), Mel Gibson (Hacksaw Ridge), Andrew Dominik (One More Time with Feeling) et Rebecca Zlotowski (Planétarium) comptent pour leur part parmi les cinéastes invités hors compétition, tandis que les Belges Fien Troch, avec Home, et Peter Brosens et Jessica Woodworth, avec King of the Belgians, ont les honneurs de la section Orrizonti -la plus aventureuse de la Mostra.

Mostra de Venise, du 31/08 au 10/09. www.labiennale.org

Nos partenaires